Laura Smet, drogue du violeur – un souvenir effroyable !

0
179

Laura Smet a vécu une période particulièrement compliquée après la mort de son père, Johnny Hallyday décédé en décembre 2017 des suites d’un long combat contre un cancer des poumons. En effet, après sa mort, le clan Hallyday s’est livré un guerre sans merci concernant l’héritage. Après un conflit sans précédent et très médiatisé, la famille Hallyd

 » J’ai dû voir mon père depuis 5-6 ans avant sa mort plusieurs fois en cachette, et ce n’était pas facile, ni pour lui, ni pour moi. Lorsque mon père est décédé, j’ai écrit cette lettre ouverte posthume, et croyez-moi j’y ai bien réfléchi, parce que pendant plus d’un mois, j’ai fait plusieurs tentatives pour entrer en relation avec Laeticia, mais je n’ai jamais eu de réponse de sa part « , a confié Laura Smet à nos confrères de Paris Match.

Avant de poursuivre : « Il n’y aura jamais de paix possible. A partir du moment où elle a franchi la ligne qui est de nous empêcher de dire au revoir à notre père. J’étais avec ma mère ce jour-là. On a attendu quatre heures dans le salon pour qu’on puisse dire au revoir à mon père ».

Une chose est sûre, l’actrice de 37 ans souhaite plus que tout au monde tourner la page de ce drame. « Je suis très contente qu’il y ait un accord de fait. Je vais devenir maman. J’ai envie d’être sereine. Je n’ai pas envie de me bagarrer plus longtemps que ça. Ça ne me regarde pas. Je suis actrice, je réalise des choses. Je n’ai pas du tout envie de passer ma vie à m’occuper de cette histoire qui est quand même sordide. Mais je ne peux pas laisser passer certaines chose ».

Par ailleurs, le magazine people France Dimanche a consacré un dossier sur l’heureuse maman d’un petit garçon et livre des nouvelles peu réjouissantes à son sujet. Selon la publication, la petite sœur de David Hallyday aurait été droguée et découverte dénudée errant dans les rues de Paris.

Toutefois dans les pages intérieures, on apprend que cet épisode traumatique a eu lieu il y a quelques années en arrière, du vivant de Johnny Hallyday. A l’époque, Laura Smet était mal dans sa peau et elle avait même fait une tentative de suicide. Après l’avoir découvert dans cet état désespéré dans la rue, une analyse de sang avait été effectuée par la police, qui avait découvert des traces de GHB ( la drogue du violeur), selon l’hebdomadaire France Dimanche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici