Laura Smet, écœurée, épouvantable acte de violence dans la capitale

0
425

La fille de l’actrice Nathalie Baye et de Johnny Hallyday est connue pour ne pas avoir sa langue dans sa poche. Rappelez-vous, il y a quelques mois, Laura Smet avait accordé un entretien au magazine Paris Match et n’avait pas mâché ses mots envers sa belle-mère, Laeticia Hallyday, qu’elle n’a jamais vraiment portée dans son coeur. Toutefois, depuis que la guerre concernant la succession du taulier, décédé en 2017 a éclaté, leur relation s’est fortement dégradée.

 » J’ai dû voir mon père depuis 5-6 ans avant sa mort plusieurs fois en cachette, et ce n’était pas facile, ni pour lui, ni pour moi. Lorsque mon père est décédé, j’ai écrit cette lettre ouverte posthume, et croyez-moi j’y ai bien réfléchi, parce que pendant plus d’un mois, j’ai fait plusieurs tentatives pour entrer en relation avec Laeticia, mais je n’ai jamais eu de réponse de sa part », a-t-elle indiqué.

Avant de poursuivre :  » Il n’y aura jamais de paix possible. A partir du moment où elle a franchi la ligne qui est de nous empêcher de dire au revoir à notre père. J’étais avec ma mère ce jour-là. On a attendu quatre heures dans le salon pour qu’on puisse dire au revoir à mon père. Ce que je sais aussi, c’est qu’on a pas dit à mon père qu’il était en soins palliatifs et comme il était toujours sous traitement, mon père ne savait pas qu’il allait mourir. Je vous dis des choses très intimes mais qui sont chez moi une déchirure que je ne pourrai jamais guérir ».

Récemment, c’est un autre sujet, qui a particulièrement choqué l’épouse de Raphaël. En effet, la ravissante blonde a été indignée en apprenant qu’un chiot avait été battu à mort par son propriétaire car il avait « mâchouillé la batterie de sa cigarette électronique », selon un confrère. Ceci a agacé au plus haut point l’actrice de 37 ans. Laura Smet a posté un message sur instagram, où elle est très active, pour dévoiler son indignation.

D’autant plus qu’elle a fait de la protection des animaux son cheval de bataille. « Paris, un chiot de huit mois battu à mort par son maître », a -t-elle annoncé sur les réseaux sociaux. Avant d’ajouter  » que le propriétaire a été placé en garde à vue dans le commissariat du 15 ème arrondissement ». Il encoure une amende 30 000 euros et deux ans d’emprisonnement.

La ravissante blonde, qui n’hésite pas à s’impliquer dans la cause animale, a indiqué en réponse à un message d’un ami, qu’elle viendrait l’aider. Ce dernier, écœuré par l’acte de violence gratuit envers ce pauvre chien, a annoncé sur la toile, qu’il ferait justice lui même. Une acte qu’approuve à 100 % Laura Smet, qui n’hésite pas à pousser des coups de gueule sur les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire