Laurent Delahousse: cette dépendance qui ruine sa vie …

0
822

Laurent Delahousse a fait une confidence sur sa vie privée. Il évoque une addiction dont il a du mal à se passer. 

Lors de cette interview qu’il a accordé au journal Libération, le journaliste a ouvert son coeur sur ce problème auquel il fait face et pour lequel il recherche de manière désespérée une solution. Si le père de famille semble plutôt calme et posé derrière les écrans, il ne manquerait cependant pas de travers. 

Laurent Delahousse est addict à la cigarette, comme il l’a révélé lui-même. Il affirme ne pouvoir s’en priver « pour survivre » et « combler le stress ». « Il anime deux conférences de rédaction pour chaque JT, clope en écrivant ses lancements », rapporte Libération. Il s’agirait pour le fiancé d’Alice Taglioni d' »un réflexe mécanique », dont il ne parvient pas à se défaire. 

Pourtant, ce qu’il est devenu ne lui plairait guère et il aurait tenté plusieurs fois d’arrêter de fumer. « Sa pharmacienne à qui il achète des patchs croit qu’il a arrêté le tabac », explique le quotidien. Laurent Delahousse a partagé sa difficulté à arrêter de fumer avec Michel Cymes, le médécin le plus célèbre du PAF. 

« J’ai essayé le patch, la cigarette électronique, j’ai essayé l’hypnose. Ça n’a pas marché. Qu’est-ce qui a manqué chez moi ? », se demandait-il, avant de donner lui-même la réponse : « La volonté ». Michel Cymes lui a expliqué que sa difficulté à arrêter la cigarette pourrait résider dans le fait que cette dernière est une drogue. 

Le fiancé d’Alice Taglioni n’est d’ailleurs pas le seul à vivre cette situation. Il y aurait en France plus de 10 millions de personnes qui, comme lui, éprouve la difficulté d’arrêter de fumer. Dont la première ministre, Elisabeth Borne. Bien qu’elle soit récommandée dans certains cadres, La vapote aurait aussi ses limites. 

Elisabeth Borne avait d’ailleurs été à l’origine d’une importante polémique parce qu’elle vapota au sein de l’Assemblée nationale. L’une des conséquences de l’addiction à la cigarette est le cancer, notamment celui des poumons. Jean-Pierre Pernaut notamment avait regretté de ne pas avoir suivi à temps la recommandation d’arrêter la cigarette

Laisser un commentaire