Le chanteur Dave endetté jusqu’au cou – ce qu’il est obligé de faire pour s’en sortir …

0
796

Dave, est une figure familière et populaire auprès de nombreux français. La star d’origine néerlandaise est très appréciée dans l’Hexagone grâce à son talent indéniable. Il faut dire que certains de ses titres ont marqué toute une génération. Si aujourd’hui, il s’est retiré de la scène, l’artiste émérite continue à faire couler beaucoup d’encre. Récemment, c’est un accident domestique qui a failli lui coûter la vie, qui l’a plongé sous les feux des projecteurs.

Son époux, Patrick Loiseau s’est confié sans langue de bois à nos confrères de Paris Match.  « Il voulait faire une machine, pour laver un jean. J’ai entendu un bruit sourd Je suis quand même allé dans le salon. Il était là, étendu au sol, inerte. J’ai cru qu’il était mort », a-t-il annoncé avec beaucoup d’émotions. Quant au chanteur Dave, il se remet tout doucement de ce drame, qui l’a fortement marqué.

« Il y a plus de 20 000 morts par an causés par des accidents domestiques. Et mon compagnon a téléphoné aux secours pour leur dire de venir tout de suite car il ne pensait pas que j’allais durer. Moi je ne me souviens de rien, donc je ne suis même pas malheureux, mais je le suis juste pour un truc tout bête », a-t-il indiqué.

Avant de poursuivre : « Comme les gens qui ont eu le sida, je n’ai ni goût, ni odorat, et à mon âge la bouffe fait quand même partie des moments les plus importants de la vie. En revanche l’équilibre ça commencer à aller mieux, je suis prêt pour faire de la scène ». Récemment, il a avoué une autre mauvaise nouvelle. Décidément, la série noire continue pour cet artiste exceptionnel.

Alors qu’il avait décidé de prendre une retraite bien méritée après de nombreuses décennies de bons et loyaux services, il est contraint de continuer à apparaître sur scène pour des raisons financières. Récemment, il s’est confié sur sa situation personnelle. Malgré les sommes importantes engrangées au cours de sa carrière, il n’a jamais épargné un centime.

« Quand on fait un métier passion, c’est très difficile d’arrêter. Le meilleur moment, c’est quand on est sur scène. Après deux ans sans concert, je suis prêt. Je ne veux pas laisser ma femme et mes enfants sans rien. La plupart des artistes de variétés n’ont pas eu de fiches de paie jusque dans les années 1980. Je n’ai mis aucun argent de côté pour la retraite. Il faut donc que je continue de travailler », a-t-il avoué.

Avant de préciser : « J’ai une amie hôtesse de l’air dont la pension de retraite est exactement le double de la mienne ! ». Il ne sait pas jusqu’à quand il pourra monter sur scène. Il faut dire que ces derniers mois, sa santé s’est fortement dégradée.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire