Le remord traumatisant d’Anne-Sophie Lapix avec un homme politique

0
400

Anne-Sophie regretterait une chose en particulier: d’avoir affiché un sourire lors d’une interview avec Edouard Philippe. 

Au cours de l’entretien qu’elle a accordé au Parisien, qui l’interrogeait sur les critiques sur son style d’interview, Anne-Sophie Lapix s’est souvenue particulièrement du soir du premier confinement, où elle avait une interview avec Edouard Philippe, l’ancien premier ministre. La journaliste, pugnace, a reconnu son erreur. 

Elle regrette d’avoir dévoilé un « sourire » ce soir-là face à son invité. « Quand j’interviewe les politiques, c’est sur leurs programmes, promesses, engagements et contradictions. Je cherche où se trouve le problème, le loup, parce que c’est important, intéressant et c’est mon rôle », a-t-elle commencé par expliquer. 

Anne-Sophie Lapix précise qu’elle n’éprouve à l’égard de quiconque aucune animosité, mais doit maintenir son ton suffisament neutre pour éviter de recevoir un bain de critiques sur les réseaux sociaux. Ces attaques, un moment, l’avaient conduite à se retirer de Twitter, tellement elle n’en pouvait plus. 

La journaliste de France 2 confesse que ni le sourire, ni l’ironie, n’ont leur place au 20 heures. En réalité, Anne-Sophie Lapix fait référence à cet entretien avec Edouard Philippe, le soir du premier confinement, pour lequel elle a payé le prix fort. « Plein de gens l’ont mal vécue, estimant que ce n’était pas le bon ton », relève-t-elle. 

« Pour ma défense, je n’avais pas de retour, donc je ne me voyais pas (…) Peut-être que je ferais cette interview différemment aujourd’hui, mais je poserais les mêmes questions », a affirmé la complice de Laurent Delahousse qui n’a pas pris part à l’animation de l’entre-deux-tours lors de la dernière élection présidentielle. 

« Je ne l’ai pas mal vécue. Je n’étais pas totalement surprise que Marine Le Pen n’ait pas envie que ce soit moi puisque c’est un moment important pour les candidats », a affirmé la journaliste auprès du Parisien. Elle s’est même réjouie de la situation puisque son éviction du débat par les deux candidats lui a tout de même permis « d’avoir Emmanuel Macron dans le 20 Heures au lendemain du débat ». 

Laisser un commentaire