Le string dangereux pour la santé ? Les gynécologues demandent aux femmes de ne plus la porter. Voici la raison

0
218

Aujourd’hui, les sous-vêtements ont dépassé la simple utilité et s’ils sont toujours utiles, pour beaucoup ce sont aussi des pièces de mode à part entière et on a vu un grand développement a ce niveau-là. 

Depuis les années 2000, il y a même un type de sous-vêtement qui est devenu extrêmement populaire auprès des femmes, le string. Ce type de sous-vêtement, à la fois invisible et sexy, a su en convaincre plus d’une. 

De sorte qu’aujourd’hui ces strings, mais aussi plus largement tous les sous-vêtements en matière textile non naturels ont réussi à remplir toutes nos armoires et cela semble être parti pour durer. 

En effet, on a du mal à se dire qu’il faudrait revenir aux fameuses culottes de grand-mère, large et en coton que l’on trouvait autrefois et qui sont maintenant l’exact opposé de ce que l’on pourrait qualifier de sexy. 

Pourtant, il y a quelque temps de cela, des chercheurs ont rendu une étude très sérieuse sur les effets délétères des strings et plus généralement des sous-vêtements en matière synthétique sur notre santé. 

De vrais risques ! 

À première vue, on pourrait être tenté d’en rire, mais les conclusions de cette recherche sont plutôt inquiétantes et montrent que le port de ces sous-vêtements pendant de longues heures est délétère. 

Ainsi, la première chose qu’ont notée les scientifiques, c’est que ce genre de textile occasionne des frottements et des brûlures qui peuvent vous irriter. Mais si ces irritations sont simplement gênantes, il y a pire. 

Ces matières textiles ne sont pas respirantes. Ce qui veut dire que toute l’humidité ne va pas s’évacuer. Or, dans ces zones où l’humidité et la chaleur cohabitent, vous avez un parfait mélange pour les bactéries. 

Vous avez alors plus de chances de développer des infections urinaires par exemple dans ce cas. Pour contrer cela, les scientifiques préconisent de recourir à des sous-vêtements en coton qui sont plus respirants. 

Laisser un commentaire