Lola Marois, scènes torrides – elle dénonce ce qu’elle a été contrainte de faire …

0
1685

Il n’ y a pas un jour qui passe sans que le célèbre humoriste, Jean-Marie Bigard ne soit au centre de toutes les attentions. Il faut dire que le père de famille est connu pour son franc-parler et il ne passe pas par quatre chemins pour évoquer les thèmes qui lui tiennent particulièrement à coeur. Récemment, c’est son combat contre le vaccin anti covid qui a fait de lui la personnalité la plus décriée sur le réseaux sociaux.

 « Il faut absolument mettre un signe distinctif comme on l’a fait pour les juifs à la deuxième guerre mondiale ! C’est pas plus pratique de nous mettre un signe pour dire ‘Je ne suis pas vacciné. Je vais guérir tout seul avec mes anticorps, j’ai pas besoin qu’on m’injecte une merde qui ne va m’apporter que des emmerdements ! », a-t-il lâché à un journaliste qui l’interrogeait lors d’une manifestation anti vaccin à Paris, il y a quelques mois.

Avant de poursuivre : « Alors ? Pourquoi je me ferais vacciner ? Donne moi une raison, vas-y ! Si t’as des c*uilles, vas-y ! Tu poses des questions, réponds ! ». Si sa femme, la comédienne Lola Marois est d’un soutien sans faille, elle ne partage pas forcément les mêmes idées que le père de ses enfants. Cette dernière s’est récemment sur son opinion concernant ce vaccin, qui ne laisse personne indifférent.

« C’est complexe. Je dirais que je commence à être pour car le virus fait peur. Surtout pour mes proches. Dans un autre sens, je n’ai jamais aimé que l’on m’impose quoi que ce soit. Donc l’aspect pression pour aller dans le sens de la marche me déplaît. Il est à 80 % plus responsable de se vacciner » ,a-t-elle confié à nos confrères de Closer.

Récemment, la ravissante blonde qui officie en tant qu’actrice dans la série ‘Plus belle la Vie’ a fait couler beaucoup d’encre. Et pour cause, l’épouse de Jean-Marie Bigard a réalisé des scènes particulièrement chaudes, qui ont engendré de nombreux commentaires sur instagram. Face à la polémique, la comédienne a décidé de briser le silence.

« Personnellement, c’est des scènes que je n’affectionne pas trop jusqu’à présent. C’est déjà assez compliqué de l’avoir [le désir] dans la vie donc quand tu dois le jouer à l’image avec cinquante personnes autour et que tu n’es pas amoureux, il faut se mettre en condition. Il y a des scènes intimes qui sont toujours compliquées à jouer. Tu embrasses quelqu’un que tu n’embrasserais pas dans la vraie vie, donc c’est quand même particulier comme métier, de devoir jouer l’amour et le sentiment amoureux », a-t-il indiqué.

Avant de souligner : « C’est dommage qu’on n’ait pas le temps d’explorer une vie de famille ou quelque chose de plus stable, mais comme dans la vraie vie je l’ai, ce n’est pas grave. J’aimerais bien qu’Ariane arrête de se taper tout ce qui bouge. J’aurais bien aimé qu’elle soit un petit peu plus calme sentimentalement, mais les scénaristes aimaient qu’elle soit une éternelle célibataire qui pouvait papillonner et avoir plusieurs aventures ».

Laisser un commentaire