Marlène Schiappa, dépression – son projet de prothésiste angulaire se confirme

0
13

Les rumeurs sur la ministre déléguée chargée de la citoyenneté ne s’estompent pas. Après celle prétendant qu’elle envisageait de se lancer dans la téléréalité, désormais, on l’affirme au bord du burn-out.

D’après le magazine Clooser en effet, Marlène Schiappa ne devrait pas tarder à faire un burn-out, alors qu’il y a quelques mois seulement, elle était supposée participer au tournage de la douzième saison de la téléréalité Les Anges. Désormais, c’est une extrême lassitude qui est évoquée. La ministre déléguée ne trouverait plus de plaisir à faire de la politique et serait sur le point de rendre son tablier pour endosser la blouse de prothésiste angulaire.

Cependant, sur Instagram où elle reste connectée, elle ne semble pas tant troublée. Tout au contraire, elle a annoncé sur le réseau social ce 23 août la sortie pour cette rentrée de son nouveau livre. Il s’ajoute à sa vingtaine de précédentes publications parmi lesquelles Si souvent éloignée de vous (éditions Stock), La Culture du viol (éditions Micros) mais aussi Les lendemains avaient un goût de miel (éditions Charleston).

« Dimanche soir d’août. Dernières relectures, dernières retouches, dernières corrections sur le manuscrit de mon tout dernier livre que je rends demain, version finalisée-à-imprimer à mon éditeur ! », a-t-elle écrit en légende d’une photo d’elle en lunettes de soleil. Un projet sur lequel elle travaillait depuis plusieurs années.

« Quatre ans de moments volés à la nuit devant mon ordinateur, dans le plus grand secret, pour écrire ces 300 pages et partager avec les lectrices et les lecteurs cette histoire qui me tient tant à cœur », explique Marlène Schiappa sans donner plus de détails. Elle a cependant  promis d’y revenir dans« quelques semaines ».

Quelques jours plus tôt, la maman de deux enfants participait à un concours d’anecdotes pour l’Opinion. Elle a alors conçu qu’elle sortirait un album de reprises de chansons italiennes. Si ce projet ne devrait pas se concrétiser dans les prochains jours, Marlène Schiappa se décrit, elle, avant la ministre déléguée, comme romancière, féministe, conseillère régionale et mère.

Aussi la femme occupée et maman qu’elle est prépare sa rentrée et celle de ses filles. Et pas sûr que dans les mois à venir, on la découvre avec la veste de prothésiste angulaire. En tout cas, la ministre déléguée parait bien en forme et loin d’une quelconque fatigue dépressive. Elle s’affiche bien plus forte et prête à relever les nouveaux défis de cette rentrée.

Laisser un commentaire