Meghan Markle pointée du doigt par les forces de l’ordre – cette terrible comparaison qui agace Harry

0
264

Meghan Markle est ciblée en Angleterre par des attaques racistes, venant particulièrement de policiers. 

C’est un sujet qu’évoque le magazine Public dans sa dernière édition, le 8 juillet. L’épouse du prince Harry est visée par des attaques racistes dans l’est de Londres, par trois policiers qui ont même « comparu pour avoir échangé des messages racistes sur un groupe WhatsApp », indique la publication.  

« Ces policiers avaient, entre autres gracieusetés, comparé Meghan Markle à un golliwog, une poupée de chiffon représentant un garçon noir, jouet très populaire au Royaume-Uni dans les années 70 », indique l’hebdomadaire. La duchesse de Sussex ne s’est pas exprimée au sujet de ces comparutions. 

Par contre, elle a eu l’opportunité de parler du racisme dont ses proches, principalement sa mère Doria, ont souffert. « D’innombrables blagues sur les noirs », venant de personnes qui ne savaient rien de ses origines, lui sont souvent parvenues. Elle racontait notamment dans son blog l’un de ses souvenirs à ce sujet. 

« Ca me rappelle la fois où ma mère et moi partions d’un concert au Hollywood Bowl, et une femme l’a traitée de (negresse) parce qu’elle mettait trop de temps à sortir de sa place de stationnemment. Je me souviens à quel point j’ai senti ma peau brûler. De la façon dont ça a rendu sec l’air autour de moi ». 

Meghan Markle et son mari, le prince Harry, revenus à Londres pour la célébration du jubilé de la reine Elisabeth, ont été déçus par l’accueil qui leur a été réservé, particulièrement par les Cambridge. Si les parents d’Archie et Lilibet s’attendaient à un geste en leur faveur, ils ont clairement été ignorés par le prince William et même Kate Middleton. 

L’héritier en second à la couronne d’Angleterre n’aurait apparemment pas pardonné à son frère cadet ses écarts à l’endroit de la famille royale. Mais pour certains experts royaux, suite à cet accueil glacial, Meghan Markle et le prince Harry pourraient vouloir prendre leur revanche et vendre au géant Netflix des informations sur le palais qui pourraient porter préjudice aux membres de la famille royale. 

Laisser un commentaire