Michel Cymes, un nouveau projet avec Adriana Karembeu, sa révélation

0
4

Michel Cymes parle dans les colonnes de Télé Star de son émission Les Pouvoirs extraordinaires du corps. Celle-ci devrait muer en une nouvelle formule.

L’animateur veut passer à d’autres projets. Aussi l’arrêt de l’émission Les Pouvoirs extraordinaires du corps qu’il co-présente avec Adriana Karembeu doit permettre d’aboutir sur un nouveau concept. «Après neuf ans et une trentaine de numéros, on avait fait le tour. La nouvelle formule tournera davantage autour de l’esprit », explique le médecin qui a choisi de se consacrer davantage à sa vocation à la télévision.  

«Dans le monde entier, il y a des médecines que la culture orientale ne comprend pas. Les chamans, par exemple. Je sais pas comment ils fonctionnent mais ça m’intéresse de le découvrir », ajoute Michel Cymes qui, désigné ambassadeur pour la santé au JO de Paris en 2024, s’est fixé le défi de sortir les Français de la sédentarité et l’inactivité, et les aider à mieux affronter les catastrophes sanitaires.

«La Covid l’a, hélas, démontré ! Pour cela, je serais la vitrine de Pour une France en forme, un collectif des plus grands collectifs des médecins du sport français qui expliqueront pourquoi et comment il faut se bouger», a indiqué Michel Cymes. Le médecin a évoqué ce 19 juillet dans les colonnes de Télé Star la démarche de certaines personnalités qui affichent des réserves face au vaccin contre le covid.

Le complice d’Adriana Karembeu est particulièrement intervenu par rapport aux propos de Sophie Marceau qui, lors d’un entretien qu’elle accordait au Journal du Dimanche au début du mois, a affirmé ne pas être contre les vaccins. Mais, «je trouve juste qu’en France on a tendance à prendre trop de médicaments. On ferait mieux d’apprendre aux gens à mieux se soigner naturellement et à se nourrir sainement », a soutenu l’actrice.

« Je pense que quand on est connu et qu’on va contre l’avis des plus grands scientifiques mondiaux, on ferait mieux de se taire et de garder son avis pour soi », a répliqué Michel Cymes à la comédienne de 54 ans dont les propos ne sont pas les premiers, depuis le début de la crise sanitaire en France, à créer la polémique.

Au mois de novembre 2020, son intérêt pour le documentaire Hold-up, un film au relent de complot sur la pandémie de covid-19, avait déjà fait jaser.  « Je ne regrette pas d’en avoir parlé. On a le droit de penser que parmi toutes les grandes instances ou entreprises pharmaceutiques qui mènent le monde, certaines sont davantage tournées vers le profit. Heureusement, pas toutes », avait-elle déclaré dans le JDD.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici