Michel Drucker choqué, humilié par Karine Ferri

0
242

Michel Drucker aurait reçu un véritable choc  après sa sortie de l’hôpital.

D’après France Dimanche qui évoque une rechute de l’animateur de 78 ans, Karine Ferri aurait choqué ce dernier alors qu’il venait de passer des mois à l’hôpital. Mais la rechute dont il est question n’a rien à voir avec sa santé. Le magazine parle d’un effondrement dans le classement des animateurs préférés des Français que publie chaque année TV Mag et qui classe en tête cette année Stéphane Plaza.

Cette chute dans le classement aurait, selon la publication, affecté le mari de Dany Saval. Ce dernier prendrait mal le fait que Karine Ferri et une catégorie de «jeunes» soient mieux cotés que lui. « Ses craintes étaient donc fondées. Les téléspectateurs n’ont aucune pitié, ne lui pardonnant pas ses traits tirés et ses hésitations.Michel persuadé qu’il était devenu un monstre sacré de la télévision risque d’avoir bien du mal à encaisser le choc», commente le magazine.

«Se retrouver derrière Karine Ferri (37e), Laurence Ferrari et Pascal Praud (40) ou David Pujadas a tout l’air d’un désamour de ce public qu’il croyait acquis», poursuit la publication selon qui cette baisse de cote pourrait «menacer» la place de l’animateur le plus âgé du PAF «dans la grille des dimanches après-midi de France 2».

Depuis sa sortie de l’hôpital, Michel Drucker a partagé plusieurs fois sur l’opération qu’il a subie l’année dernière et qui a failli lui coûter la vie. L’animateur de Vivement Dimanche avait passé plusieurs heures au bloc opératoire. Comme si ce n’était pas suffisant, il avait failli perdre l’une de ses jambes suite à une infection.

«Je suis passé par tous les stades. Ce qui m’est arrivé est une vraie scoumoune (…) À force d’entendre dire ‘Drucker à un mental de sportif et une hygiène irréprochable’, j’ai fini par croire que j’étais inoxydable. Tout cela m’a sauvé la vie’, alors que j’ai subi une cascade de pépins : une bactérie a infecté une partie de mon cœur, la valve mitrale, la jambe, j’ai eu un triple pontage, et j’avais aussi de petits signes d’AVC», a relaté Michel Drucker.

«J’ai perdu mon intimité. Je suis devenu cette chiffe qu’on habille ou déshabille, qu’on lave, qu’on frictionne, qu’on fait uriner avant de l’asseoir sur le pot comme un enfant de soixante-dix ans sonnés», ajoutait-il. Michel Drucker a tout de même reconnu avoir eu une crainte dès son arrivée à l’hôpital. «Dès la première minute après mon arrivée, j’ai commencé à redouter la photo volée », a affirmé l’animateur qui a confié s’être enregistré dans l’établissement sous un faux nom : Fiacre Diocar.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici