Michel Drucker, « Débranchez-moi ! », sa demande pour mourir dignement

0
1754

 Le présentateur de 78 ans, Michel Drucker a dû s’éloigner de son canapé rouge pendant plusieurs mois après avoir subi une opération du cœur. chirurgie. Malgré ses graves problèmes de santé, le mari de Dany Saval s’est révélé être un « surhomme ». En effet, les médecins sont tombé de haut lorsqu’ils découvrent qu’il est déjà debout six mois seulement après son triple pontage. La raison de son succès ? Un style de vie très structuré.

 » Les médecins me prennent pour un extraterrestre. Normalement, il faut un an pour se remettre d’une telle opération. Mais je ne plaisante pas non plus : une heure et demie de sport le matin et une sieste l’après-midi », a-t-il expliqué à nos confrères parisiens le 3 mars 2021.

En octobre 2020, Michel Drucker subissait une opération cardiaque et un pontage coronarien. L’intervention s’est bien déroulée et ses proches avaient donné des nouvelles rassurantes. Mais son état de santé s’est dégradé, quelques jours après l’opération. Le magazine Ici Paris explique que le présentateur a dû retourner à l’hôpital pour une nouvelle opération suite à l’infection de sa cicatrice. Une opération d’urgence compliquée à supporter. Michel Drucker avait passé plusieurs jours en réanimation.

Récemment, il est revenu sur cette expérience particulièrement éprouvante. « Débranchez-moi. Hors de question que je puisse me réveiller avec des handicaps. Avec une aphasie, un tremblement, je ne pourrai plus jamais pratiquer mon métier, alors ce n’est plus la peine. Vous me débranchez. Plutôt mourir que me réveiller sans pouvoir pratiquer mon métier », a-t-il confié a travers son livre Ça ira mieux demain ».

Avant de poursuivre : « Il n’y a pas d’opération sans risques, et une opération comme la mienne était gigantesque (…) Le protocole, c’est ça, l’anesthésiste vient vous voir et vous demande : ‘Si ça se passe mal, on prévient qui ? On va prendre un gros risque avec cette opération’. J’ai dit : ‘Vous prévenez ma femme, mais vous me débranchez' ».

Fort heureusement, sa grande détermination lui a permis de s’accrocher à l’espoir de s’en sortir indemne.  « Moi, le mental, je l’ai toujours eu. On ne peut pas se sortir d’un drame pareil, quelle que soit l’opération, si on n’a pas un mental très fort. Je souhaite du courage à tous ceux qui ont été opérés, qui me regardent, je leur souhaite de garder le moral car c’est là que ça se passe aussi », a conclu le mari de Dany Saval.

Laisser un commentaire