Michel Drucker, dévasté, la mauvaise et tragique nouvelle vient de tomber

0
19862

Le célèbre animateur de France 2, Michel Drucker vit une période très compliquée. En effet, il y a tout juste un an, l’animateur de 78 ans, était opéré du coeur, sur les conseils de son médecin traitant. Après avoir vécu de nombreuses complications, il a été confronté à une convalescence très douloureuse.

Récemment, le magazine people Ici Paris a consacré un dossier sur le mari de Dany Saval et livre des nouvelles très inquiétantes à son égard. Selon la publication, « Michel Drucker est frappé par le cancer ». Toutefois, dans les pages intérieures, on apprend que s’il est touché par la maladie, c’est de manière indirecte. En réalité, cela concerne son ami, Etienne Mougeotte, qui a rendu son dernier souffle après un long combat contre un cancer.

Il était journaliste, patron de presse et directeur de programmes. Etienne Mougeotte, est mort le 7 octobre à Paris, à l’âge de 81 ans. Durant sa belle carrière, il a été particulièrement polyvalent. Il a été à la tête de la station de radio Europe 1, il a également dirigé la presse écrite ( TV 7 Jours ) et, est connu pour avoir dirigé la chaîne TF1 pendant plus de deux décennies.

Si son talent est indéniable, ses qualités humaines ont été soulignées par les nombreuses personnalités présentes à ses obsèques, tels que Jean-Pierre Foucault, Arthur, Michel Drucker, ou encore Patrick Poivre d’Arvor. « Il se protège, comme un sphynx » , a confié un membre de son entourage. 

 » Rapide, travailleur acharné et peu dormeur, sentant l’air du temps avec délectation, Etienne Mougeotte a fait une carrière dans un domaine qui n’a pas été vraiment sur le radar de ce fils d’un cheminot, né le 1 est Mars 1940 à La Rochefoucauld (Charente) », a rapporté un confrère. 

Etienne Mougeotte est diplômé de Sciences Po. Lorsqu’il était vice-président de l’UNEF, célèbre syndicat étudiant, il s’est découvert une passion pour le journalisme. « J’ai vu, en coulisses, les petites et grandes manœuvres d’un grand appareil syndical. Et à partir de ce jour, je me suis dit : « Tu ne feras jamais de politique ! A l’inverse, il faut devenir journaliste. Raconter l’histoire derrière les cartes », avait-il annoncé à nos confrères de L’Express en 2004.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici