Michel Drucker, il révèle souffrir d’une maladie secrète !

0
1122

L’animateur, de retour à l’écran, a révélé au cours d’une récente interview ce mal dont il souffre depuis plusieurs années.

Michel Drucker est resté absent bien longtemps. Le 28 mars dernier, c’est donc ravi qu’il a retrouvé son fauteuil rouge sur le plateau de Vivement Dimanche, son émission sur France 2 depuis des décennies. «Je reviens d’un voyage d’où je n’aurais pas dû revenir », a déclaré l’époux de Dany Saval auprès de BFMTV dont il  était l’invité ce dimanche 2 mai à l’occasion de la sortie de son livre Ça ira mieux demain.

L’animateur de 78 ans a avoué «ne pas être tout à fait remis» du triple pontage coronarien auquel il a été sujet et que sa rééducation se poursuit «trois fois par semaine pendant encore plusieurs mois ». «Mais je voulais reprendre ce métier parce que si je ne le reprenais pas maintenant, je ne serais jamais revenu», a affirmé Michel Drucker.

L’animateur a tout de même tenu à rassurer : « Je vais lever le pied et faire moins de choses». Car a-t-il reconnu, son métier est pour lui « une addiction ».

«Je voulais revenir en forme et non pas diminué», a poursuivi Michel Drucker qui, revenant sur son livre, a expliqué avoir voulu rendre hommage au personnel médical qui a pris soin de lui durant sa longue période d’hospitalisation. « Dans ce livre, je m’adresse au personnel», dit-il.

D’après Michel Drucker, les hommes et femmes en blouse blanche estiment que «le temps où les Français les applaudissaient au balcon est loin». «On les a oubliées les infirmières mais cela ne les empêche pas d’aller au boulot, de rentrer exténuées (…) Ce sont des femmes exceptionnelles que l’on ne remercie jamais », estime Michel Drucker qui rend hommage à «leur travail admirable ».

D’après le magazine France Dimanche qui a consacré sa Une à l’animateur le plus âgé du PAF,  Michel Drucker aurait révélé souffrir d’une «maladie secrète ». Et ce diagnostic, il l’aurait reçu il y a plusieurs décennies. «Il y a quarante ans, le professeur Desnos, cardiologue à Boucicaut, m’a décelé une CMHO, une cardiopathie», rapporte la publication.

Cette pathologie serait le plus souvent due à l’athérosclérose des coronaires et entraîne le manque d’oxygénation du cœur. «Cela signifie qu’une plaque d’athérome – essentiellement composée de lipides – s’est déposée dans la paroi des artères alimentant le cœur  (…)  Elle perturbe l’éjection du sang par l’aorte», a expliqué le présentateur de France 2, contraint à un suivi médical régulier. «J’avais oublié presque, comme un non-dit », a-t-il révélé car les années passant, cela s’est effacé de sa mémoire, jusqu’à l’année dernière.

Laisser un commentaire