Michel Drucker, la fin est très proche !

0
7

Michel Drucker pourrait être contraint plus tôt que prévu de faire ses adieux à la chaîne publique.

Michel Drucker a fait son retour à la télévision il y a à peine deux mois, après avoir subi un triple pontage coronarien suite à une endocardite infectieuse, suivi d’une longue convalescence. Des ennuis de santé qui ont failli lui coûter la vie, mais ne lui ont laissé aucune séquelle apparente. Ce qui lui a permis de renouer avec ses activités à la télé.

L’animateur a ainsi pu reprendre les rênes de son émission Vivement Dimanche sur France 2 et retrouver ses téléspectateurs fidèles, ravis de le revoir en bonne santé et debout sur ses pieds. Cependant, le mari de Dany Saval expliquait il y a peu de temps que des changements allaient survenir à la rentrée concernant l’émission qu’il présente depuis plusieurs décennies.

« Je reçois les invités tous ensemble qui restent de bout en bout sans public », indiquait-il lors d’un entretien qu’il accordait  à Soir Mag. L’objectif étant de « favoriser la conversation entre amis, chacun avec son actualité ». « Les invités se sentent plus à l’aise sans. Ils n’ont pas à faire leur show », poursuivait l’animateur.

« Ce sera un autre ‘Vivement dimanche’ », plus « tourné vers les téléspectateurs »  avec « une trentaine de numéros la saison prochaine », avait laissé entendre Michel Drucker qui se trouveactuellement en vacances dans sa propriété à Eygalières dans le sud de la France. Mais d’après le magazineFrance Dimanche, cette saison pourrait être la dernière pour le présentateur de 78 ans.

La direction de la chaînepublique « ne compterait pas renouveler le contrat de deux ans signé l’année passée, juste avant qu’il ne tombe malade », rapporte la publicationdans sa parution du vendredi 30 juillet. Une décision qui pourrait secouer Michel Drucker si elle s’avérait vraie. « Je partirai quand j’estimerai avoir fait mon temps », indiquait-il dans les colonnes du Parisien au sujet d’une éventuelle retraite.

« J’espère ni trop tôt, ni trop tard. Mon problème, ce n’est pas mes patrons, c’est moi. J’ai toujours été extrêmement angoissé. Quand j’ai débuté à la télé, j’en ai fait un ulcère à l’estomac et un zona. Mon frère, Jean (ancien PDG de M6) à qui je pense tous les jours, l’était aussi », ajoutait l’animateur qui pourrait très vite retrouver une place sur autre chaîne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici