Michel Drucker, les nouvelles sont terribles. Une amputation envisagée …

0
130

Le célèbre animateur de 78 ans, a passé une année 2020 qui n’a pas été de tout repos. En effet, sa santé s’est dégradée à une vitesse fulgurante. Après avoir subi une opération du cœur, le mari de Dany Saval a accumulé les complications au niveau de sa santé, qui l’ont amené à se faire à nouveau opérer et à une très longue convalescence D’ailleurs, le célèbre animateur de France 2 aurait frôlé l’amputation. Récemment, Michel Drucker a accepté de faire des confidences étonnantes.

En octobre dernier, il avait été transporté à l’hôpital pour « pour une endocardite infectieuse, puis pour un triple pontage et l’infection de sa cicatrice ». Il était persuadé que son séjour à l’hôpital serait court, mais en réalité, une infection a tout fait basculer. C’est à ce moment là que son calvaire à commencer. D’ailleurs son retour sur le petit écran a encore été reporté à l’heure actuelle.

« Je suis un miraculé. J’ai évité la catastrophe. J »ai cru que j’aurais de graves séquelles après une si lourde opération. J’ai pensé que je terminerai ma vie au ralenti et ne plus jamais refaire mon métier La bactérie a touché l’artère de ma jambe droite, qu’on aurait pu amputer », a-t-il confié récemment, lors d’un entretien accordé à Cyril Hanouna dans son émission « Touche pas à mon poste » diffusée sur C8.

Mais en plus de traverser ses épreuves difficiles, il doit les affronter seul. D’après le journal Le Parisien, Michel Drucker qui avait passé le premier confinement dans sa résidence secondaire du sud de la France, aurait frôlé un terrible Burn out. En raison de l’épidémie du coronavirus, qui a frappé de plein fouet la planète entière, les visites à l’hôpital était quasiment inexistantes.

« C’est un voyage que je ne suis pas près d’oublier. On découvre l’humilité, la solitude, le silence. Car avec le Covid, je n’avais pratiquement pas de visite. Pendant trois mois, et c’est encore le cas, je ne croise que des regards, tout le monde est masqué. », a confié l’animateur phare de France 2.

Avant d’ajouter : « En principe, la semaine prochaine je vais pouvoir rentrer chez moi. J’ai encore deux mois de rééducation. La télé, c’est une drogue. Est-ce que je suis en manque ? J’ai l’impression de ne pas avoir tout dit. Je ne sais faire que ça ». A l’heure actuelle, il respecte les préconisations des médecins, et ne sort pas de son domicile pour éviter une éventuelle contamination au coronavirus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici