Michel Drucker, une nuit épouvantable, terrifié en pleine nuit par un homme …

0
3856

Michel Drucker qui a passé ses vacances cet été dans le sud avec son épouse aurait fait l’expérience de nuits terrifiantes.

Ces moments effroyables sont rapportés par le magazine France Dimanche, dans sa parution du 20 août dernier. La publication revient sur les faits survenus à Eygalieres au début du mois d’août, au cours desquels des hommes armés de kalachnikov ont tiré dans un restaurant sur une cinquantaine de personnes ; puis rappelle un traumatisme auquel l’animateur de Vivement Dimanche aurait été confronté dans son enfance.

« Tiré de son sommeil en pleine nuit », Michel Drucker se serait retrouvé face à « son tortionnaire qui aura été sans pitié ». Son père, médecin caractériel, qui rêvait de le voir suivre la même voie, lui imposait des nuits de terreur dans leur maison située dans les alentours de Vire en Normandie. Or, à l’école, l’animateur n’était pas une référence en termes de résultats. 

« Considéré à la maison comme la caricature d’un cancre, un bon à rien, et sans cesse dans le collimateur paternel », il « dérouillait pour un oui ou un non », explique France Dimanche. « Il me réveillait pour me faire réciter mes leçons », s’est souvenu le mari de Dany Saval qui souffrirait encore de ces nuits traumatisantes.

« Nul ne guérit de son enfance », assure l’animateur selon qui « quand on a dix ans et qu’on est réveillé comme ça par son père, on est tétanisé ». Si Michel Drucker n’a pas réussi avec le stéthoscope ou le bistouri, il ne s’en est pas mal sorti. A 78 ans, il est l’animateur le plus âgé et l’une des figures les plus connues du PAF.

Michel Drucker s’est avéré tenace et bien plus fort qu’il se l’imaginait lui-même. L’animateur télé qui ne compte pas prendre sa retraite pour l’instant a survécu récemment à un triple pontage et échappé de peu à une amputation. Après plusieurs mois passés à l’hôpital puis à des séances de rééducation, il a pu se remettre au travail.

“A force d’entendre dire ‘Drucker a un mental de sportif et une hygiène irréprochable’, j’ai fini par croire que j’étais inoxydable. Tout cela m’a sauvé la vie, alors que j’ai subi une cascade de pépins : une bactérie a infecté une partie de mon cœur, la valve mitrale, la jambe, j’ai eu un triple pontage, et j’avais aussi de petits signes d’AVC”, a-t-il expliqué.

2

Laisser un commentaire