Michel Fugain, frappé par une maladie mortelle !

0
2981

Michel Fugain, a marqué les esprits avec ses titres exceptionnels

Il est une figure emblématique de la chanson française. Michel Fugain, a marqué les esprits avec ses titres exceptionnels et son talent indéniable. Retiré de la scène depuis plusieurs années, l’auteur, compositeur et interprète profite d’une retraite bien méritée en Corse, son jardin secret qu’il affectionne particulièrement. Mais depuis quelques temps, sa vie est chamboulée par une épreuve difficile.

Récemment, le magazine people France Dimanche a consacré un dossier sur l’artiste émérite et livre des nouvelles peu réjouissantes à son égard. Selon la publication, « Michel Fugain serait touché par une bactérie mortelle ». Des confidences inquiétantes, qui ont engendré une multitude d’interrogations de la part des fans du chanteurs sur les réseaux sociaux.

Michel Fugain frappé de plein fouet par cette bactérie

Toutefois, dans les pages intérieures, on apprend que si la star est frappé de plein fouet par cette bactérie, c’est de manière indirecte. En effet, c’est son ami de longue date qui a été victime d’un streptocoque. Hospitalisé depuis trois mois, il a rendu son dernier souffle récemment. Il s’agit de GG Candy et avec Michel Fugain, ils avaient formé ensemble le groupe de musique, Big Bazar.

Selon nos confrères, Michel Fugain préfère se réfugier dans le silence pour commencer à faire le deuil de cet être si cher à son cœur ». D’autant plus que cette tragédie lui rappelle un traumatisme, qu’il n’a jamais encaissé. En effet, la mort de sa fille, Laurette, qui a rendu son dernier souffle à la suite d’un long combat contre une leucémie. Elle avait 22 ans. A l’époque, il avait envisagé le pire, et avait même songé au suicide.

Michel Fugain, frappé par une maladie mortelle !

« Chaque année, à l’approche de cette date, je me mets dans ma grotte. Je sais que je vais être chez moi, je ne vais pas spécialement bouger. J’ai toujours un petit décompte dans ma tête qui se fait naturellement. Je dirais que ça va, de toute façon, on apprend à vivre avec. Mais c’est comme une espèce d’hommage naturel que je lui fais chaque année, même si elle vit avec moi tous les jours. Mais c’est comme un rendez-vous personnel que j’ai avec elle, on n’est pas forcément réunis en famille. C’est vraiment quelque chose que j’ai envie de faire seule avec elle », a-t-il indiqué.

Avant de préciser : « Jusqu’au dernier moment, on y a cru. Quand on vous parle de leucémie, on vous parle aussi d’espoir. Avec Laurette, quand on a entendu le mot ‘leucémie’, on a immédiatement pensé à un film qu’on avait beaucoup aimé. Quand on était petites, on a vu L’Arbre de Noël avec Bourvil. C’était l’histoire d’un petit garçon qui mourait d’une leucémie. Son père lui avait acheté un loup parce qu’il voulait un loup. Il mourait d’une leucémie et son loup hurlait à la mort. Rapidement, on a voulu enlever cette image de nos têtes parce qu’on était plutôt du genre à voir le verre à moitié plein. Quand la bataille a commencé, on n’a plus repensé à ça. À vrai dire, on n’a jamais pensé que l’issue serait fatale. » 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici