Michel Sardou, danger de mort – le jour où tout a basculé !

0
1194

C’est une période qu’il n’est pas prêt d’oublier. Alors qu’il se trouvait en plein concert en Belgique, Michel Sardou apprend la présence d’une bombe. S’il aujourd’hui cette chanson est appréciée par tous, à l’époque elle avait engendré une polémique sans précédent. Michel Sardou, connu pour son franc parler avait déclenché la colère du peuple belge avec un titre hors du commun.

L’artiste émérite a abordé son enfer durant un entretien accordé au magazine Soir Mag récemment. « Alors qu’il devait monter sur scène pour une série de concerts à National Forrest, en Belgique, le mari d’Anne-Marie Perier a découvert une véritable bombe. A 74 ans, la carrière de Michel Sardou n’est plus à faire. S’il a marqué les esprits avec ses titres, comme « les lacs du Connemara » ou « Love Disease », il a suscité de nombreuses polémiques qui ont presque raison de sa carrière », a annoncé un confrère.  

Qualifié de sexiste dans son œuvre « Les vieux mariés » et accusé d’homophobie avec « le rire du sergent » dans les années 1970, Michel Sardou a pris une décision radicale. Depuis le jour où il frôlé la mort, il a fait le choix de faire attention à ses propos. Avant même de monter sur scène en Belgique, le magazine Intimité Confidences révèle que « des insultes et des vivats contre sa personne et ses chansons » ont été criés. Malheureusement, ce jour là, il a failli perdre la vie…

 « On découvre une bombe artisanale dans la chaufferie. Sardou a peur et se rend compte de l’animosité qu’elle suscite », a indiqué notre confrère. « Les années suivantes seront plus consensuelles, grâce à un annuaire désormais moins pertinent », révèle le magazine people, qui souligne une prise de conscience sans précédent ce jour là.

Plus récemment, Michel Sardou a fait l’objet d’une étrange rumeur. Une lettre raciste s’est propagée sur la toile et aurait été écrite par l’artiste. Mais le célèbre chanteur se défend d’avoir écrit cette lettre, qui n’est pas conforme à ses valeurs. Le père de famille a brisé publiquement la parole pour dire le fond de sa pensée.

« Ce n’est pas du tout mon texte. Je n’ai jamais été comme ça de ma vie, jamais ! Le racisme m’est complètement étranger. Si j’ai quelque chose à dire, je n’ai pas besoin d’un juge, je le dis lors d’une interview ou à la télévision », a-t-il annoncé au micro d’Europe 1, avec beaucoup d’émotions.

Laisser un commentaire