Michel Sardou mariage avec Françoise alors qu’il était mineur : ses rares confidences sur cette danseuse de cabaret …

0
839

Il est une artiste majeur sur la scène française et dans le monde. Michel Sardou a conquis le coeur de ses fans depuis ne nombreuses décennies, qui ont été charmé par son talent indéniable. Aujourd’hui, l’artiste a décidé de prendre une pause bien méritée après une carrière exceptionnelle, qui a révélé des titres impressionnants et qui rapidement atteint les premières places des ventes.

Si aujourd’hui, le père de famille file le parfait amour avec Anne-Marie Périer, les tourtereaux ont souvent dû faire face à des zones de turbulence dans leur couple. Selon le magazine people Ici Paris, le couple a frôlé l’implosion durant les nombreux confinements, qui auraient eu de lourdes conséquences sur leur histoire d’amour.

En cette période très tendue, beaucoup de personnes tentent de passer le temps comme elles le peuvent. Quant à d’autres, la cohabitation avec l’autre partenaire reste très difficile. La promiscuité, le manque d’activité, les tensions liées au coronavirus dont on ignore la fin, amènent les couples à se disputer davantage et engendrent des tensions plus importantes qu’à l’accoutumée.

Récemment, son épouse s’est confiée sans langue de bois sur la personnalité haute en couler du chanteur. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle n’y est pas allée de main morte. « Michel est la mauvaise foi incarnée. Il peut être insupportable et adorable, et cela en toute conscience », a-t-elle lâché. Quant à son fils, Davy Sardou il a déclaré : « Que ce soit dans la vie ou sur scène, s’il loupe une entrée, c’est rarement de sa faute ! ».

Mais saviez-vous que Michel Sardou a connu de nombreux mariages avec de s’enticher d’Anne-Marie Périer. L’artiste émérite a été marié à Elisabeth Haas de 1977 à 1999. Auparavant, il avait épousé en première noce, Françoise Pettré, de 1965 à 1977. Cette dernière l’a aidé à devenir une grande star de la chanson. Ils se sont rencontrés alors que Michel Sardou était encore mineur.

A l’époque, Françoise Pettré travaillait en tant que danseuse professionnelle au Châtelet et à l’Opéra de Paris. « Elle m’a fait bouffer, sans elle, je n’aurais jamais pu écrire des chansons et travailler. Après Françoise, j’ai eu un creux, c’est vrai, mais pas un creux triste… »a-t-il écrit dans son autobiographie ‘Je ne suis pas mort… je dors !’, publiée en mai 2021.

Laisser un commentaire