Michel Sardou, menacé de mort – sa décision radicale

0
1

L’artiste a pris une décision radicale après avoir découvert que sa vie était menacée.

Michel Sardou, c’est connu, n’a jamais été du genre à mâcher ses mots. Un caractère qui lui a valu bien des mécontents malgré son talent d’artiste apprécié de milliers de personnes. Il s’en est rendu compte assez tôt après avoir découvert un jour, dans les années 1970, une bombe artisanale dans la une salle du Forest National en Belgique où il devait donner un concert.

À ce moment, le chanteur aurait pris conscience de l’effet que pouvaient avoir ses propos sur les gens qui l’entendaient. Il aurait alors pris la décision de mesurer ses paroles. « Les années suivantes seront plus consensuelles, grâce à un répertoire désormais moins clivant », confiait-il dans les colonnes du magazine Le Point.

« Le fait d’être un homme à abattre avait tendance à me galvaniser. Peut-être aurais-je dû être plus prudent dans le choix de certains mots », disait-il. Le magazine Ici Paris, évoquant la peur à laquelle Michel Sardou aurait été sujet « en découvrant brutalement qu’il pouvait mettre sa vie en danger en faisant son métier », révèle comment son épouse, Anne-Marie Perier, aurait craint en le voyant monter sur scène.

« Mon image, je m’en fous. J’ai toujours détesté cette manie de coller des étiquettes, mais j’ai renoncé depuis longtemps à convaincre de ce que je suis ou de ce que je ne suis pas. On m’a traité de raciste, de misogyne, de facho… C’est ridicule, mais j’ai passé l’âge de me justifier »,  affirmait Michel Sardou dans Paris Match au mois de mai face au journaliste qui lui demandait si la sortie de ses Mémoires, Je ne suis pas mort… je dors !, répondait à un besoin de  « de soigner – enfin – [son]image ».

«  C’est éprouvant d’écrire sur soi, on a l’impression de se mettre à nu. Et moi, je ne suis pas de ces types qui adorent se regarder – je n’ai jamais trop aimé ma gueule. Mais j’ai pris un certain plaisir à ranimer ces souvenirs, comme ils venaient. Sans me donner le beau rôle, ni régler des comptes », ajoutait le chanteur de 74 ans.

En 2018, Michel Sardou a fait ses adieux à la scène musicale, pour se consacrer à son autre passion, le théâtre. Pourtant ses chansons animent toujours le public. Mais, « je ne suis pas l’homme de mes chansons », indiquait l’artiste, car « une chanson, c’est comme une pièce: on raconte une histoire, on crée un personnage », dit-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici