Michel Sardou, polémique, salve cinglante émanant d’une comédienne !

0
14

Tout le monde n’est pas tombé amoureux du répertoire de chansons de Michel Sardou. Comme cette célèbre actrice qui s’est dite scandalisée par l’un de ses titres.

L’artiste qui ne s’effraie pas de dire ce qu’il pense ne fait pas toujours l’unanimité, même si son talent indéniable aujourd’hui a été démontré. Il est connu pour ses propos parfois très tranchés et ses coups de gueule. Ce qui n’a certainement pas manqué de lui mettre à dos un bon nombre de personnes. Le chanteur s’est d’ailleurs brouillés avec Johnny Hallyday, son ami pendant trente ans, suite à une mauvaise blague sur les filles de ce dernier.

En effet, l’idole des jeunes ne lui a jamais pardonné d’avoir qualifié ses filles de «Vietcong » sur scène. Des propos qui avaient également eu un impact négatif  sur sa réputation alors que depuis plusieurs années déjà, Michel Sardou était perçu comme raciste en raison de certains de ses propos. Récemment, le chanteur a reconnu dans le magazine Le Point ses erreurs.

« J’avais 25-30 ans à l’époque. J’écrivais huit chansons par jour. J’étais volontiers provocateur.Le fait d’être l’homme à abattre m’a galvanisé. Peut-être aurais-je pu être plus prudent dans le choix de certains mots », a-t-il dit. Pour certains, cet aspect de sa personnalité s’étendrait même dans ses chansons. Une célèbre comédienne s’est ainsi dite aujourd’hui encore choquée par certains de ses titres.

Révélée au public grâce à son interprétation de Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu, Julia Piaton a été nommée aux César 2021 pour le prix du Meilleur espoir féminin. Dans l’interview qu’elle a récemment accordée à Libération, l’actrice évoque ses gouts musicaux. Et lorsqu’il s’agit du morceau qu’elle ne supporte pas d’entendre, la comédienne cite « Le temps des colonies de Sardou ». «Les paroles sont atroces et en plus il les chante avec un ton presque enjoué, ultradirect », dit-elle.

Or ce n’est pas la première fois que les paroles de cette chanson sont pointées du doigt, et Michel Sardou s’est déjà à plusieurs occasions exprimé sur ce texte. « Le ciel m’est tombé sur la tête. Je croyais camper un de ces personnages de bistrot qui racontent toute leur vie d’Indochine. J’ai en partie échoué », affirmait-il en 1989.

« Certains journalistes ont compris toutefois l’opposé : Je sublimais les années coloniales ! J’incitais même à la haine raciale. J’adore chanter à la première personne. J’entre ainsi dans un rôle à l’exemple d’un comédien. L’engagement est joué. Le malentendu vient toujours de ceux qui n’écoutent pas. On leur dit “Sardou chante les colonies, c’est honteux !” Alors c’est un scandale », ajoutait-il.

Laisser un commentaire