Nathalie Marquay a tourné la page de Jean-Pierre Pernaut – son choix radical

0
340

Nathalie Pernaut s’est confiée sur la mort de son mari et a expliqué pourquoi elle ne le pleure pas. 

Le 2 mars dernier, le pape du JT de 13 heures, Jean-Pierre Pernaut, a tiré sa révérence. Il venait de perdre sa bataille contre le cancer des poumons dont il a été diagnostiqué quelques mois plus tôt et qu’il pensait encore pouvoir vaincre cette fois, après s’en être sorti deux ans plus tôt contre le cancer de la prostate. 

Derrière lui, il a laissé quatre enfants, dont les deux derniers sont nés de son union avec Nathalie Marquay. La veuve du journaliste qui n’a toujours pas surmonté la disparition de ce dernier s’est exprimée dans les colonnes du Parisien où elle revient sur la mort de son mari et fait quelques confidences. 

« On dit avec le temps, ça passe, mais plus le temps passe, pire, c’est », a confié l’ancienne reine de beauté. « Il y a un grand manque. Il est irremplaçable. C’était tellement un homme extraordinaire, généreux, prévenant », a déclaré la maman de Lou et Tom Pernaut qui évoque des hauts et des bas. 

Malgré ces « variations », la comédienne affirme éviter de faire couler ses larmes. Et elle donne une raison surprenante pour expliquer ce fait. D’après Nathalie Marquay, qui croit en une vie après la mort et affirme avoir des rêves prémonitoires, plus les morts sont pleurés, moins ils « montent haut et moins on a de signes » de leur part. 

« Eux normalement, ils sont très bien de l’autre côté. Le plus dur, c’est pour nous », a déclaré la veuve de Jean-Pierre Pernaut qui serait dotée de dons de voyance dont elle parle dans son livre Moi, j’y crois. Lors d’une récente interview qu’elle a accordé au magazine Gala, Nathalie Marquay a évoqué le lieu où est enterré son mari. 

« Quand on a acheté cette maison, située non loin d’une maison de retraite et d’un cimetière, on en rigolait beaucoup avec Jean-Pierre. Je lui disais en plaisantant: ‘Comme tu as 17 ans de plus que moi, je te mettrai à la maison de retraite quand tu seras en chaise roulante. Et quand tu ne seras plus là, je pourrai aller te voir tous les jours au cimetière ici!' », avait-elle déclaré. 

Laisser un commentaire