Nicolas Hulot caché en Bretagne, il abandonne sa femme et ses enfants.

0
2929

Nicolas Hulot a choisi de se mettre à l’écart suite aux accusations de violences sexuelles émises contre lui. C’est seul en Bretagne qu’il s’est échappé. 


Nicolas Hulot a opté pour la discrétion. Ayant renoncé à ses activités publiques, il s’est rendu, sans sa femme et ses enfants, en Bretagne. D’après le magazine Closer, l’ancien ministre de l’Ecologie s’est réfugié « dans sa villa de Saint-Lunaire en Bretagne ». Il y serait resté deux jours durant sans mettre le nez dehors.


Lorsqu’il est sorti de la maison, c’était pour « respirer l’iode le temps d’une balade dans les rochers », indique la publication au sujet de celui qui est désigné comme l’ancien protégé du président de la République. Nicolas Hulot est désormais sous le coup d’une enquête préliminaire « pour viol et agressions sexuelles ouverte par le parquet de Paris ».


Bien que les faits dont il est accusé sont prescrits, le but des enquêteurs est de déterminer s’il n’existe pas d’autres agressions qui pourraient, elles, ne pas tomber sous le coup de la prescription », révèle la publication. Avant la diffusion du numéro d’Envoyé Spécial présenté par Elise Lucet sur France 2, qui faisait des révélations graves sur l’ancien membre du gouvernement, ce dernier avait tenté d’aménager le terrain en sa faveur. 


Sur le plateau de BFMTV, Nicolas Hulot avait déclaré que les femmes qui ont émis des accusations de violences sexuelles contre lui, parmi lesquelles la petite-fille d’un président de la République, « mentent ». Une semaine après la diffusion de l’enquête d’Elise Lucet, c’est au tour de Paris Match de publier de nouveaux témoignages. 


Dans son édition de cette semaine, le magazine révèle les résultats de sa propre enquête sur l’ancien ministre et livre des témoignages de certains de ses proches. Une ancienne ministre du gouvernement de Lionnel Jospin, dont le nom n’a pas été révélé, ouvre l’article rédigé par Mariana Grépinet et Anne Jouan. 


Elle affirme que sa fille accuse Nicolas Hulot d’agression sur sa personne en 2006, lors de la campagne présidentielle. « Il lui avait donné rendez-vous chez lui, dans son appartement parisien. Elle ne s’est pas méfiée parce que je le connaissais bien », a-t-elle expliqué, précisant que sa « fille a été soulagée d’apprendre qu’une enquête a été ouverte. Elle se tient prête à témoigner devant les policiers ». 

Laisser un commentaire