Nicolas Hulot, réfugié en Bretagne – Le jeu vicieux instauré avec Patrick Poivre d’Arvor, également accusé de viols !

0
352

Dans l’émission ‘Envoyé Spécial’ diffusée jeudi dernier, trois femmes ont accepté de faire des confidences explosives à l’encontre de l’ex ministre de l’écologie, Nicolas Hulot pour des faits d’agressions sexuelles qui se seraient déroulés entre 1989 et 2001. Aujourd’hui, l’ancien ministre d’Emmanuel Macron nie catégoriquement les faits reprochés. Suite à ces témoignages, le parquet s’est saisi et a décidé d’ouvrir une enquête.

Un troisième femme a fait le choix de témoigner de manière anonyme.  L’émission qui atteint des records d’audiences s’appuie également sur le témoignage de la militante écologiste Claire Nouvian et aborde une plainte pour viol déposée en 2008 par Pascale Mitterrand, petite-fille de l’ex chef de l’Etat, qui a été évincée du tribunal en raison de la prescription judiciaire dépassée.

Suite aux révélations de ce programme, Nicolas Hulot a annoncé qu’il se retirait « définitivement » de la vie publique pour protéger sa famille et sa Fondation des retombées de ce qu’il a décrit « un lynchage ». D’après la journaliste, Elise Lucet qui présente l’émission ‘Envoyé Spécial’, l’enquête sur Nicolas Hulot a été présentée après un reportage sur l’affaire Harvey Weinstein. Depuis plusieurs années, la parole des femmes est libérée grâce au mouvement #Metoo

« Une plaignante, Sylvia, dit qu’elle a été agressée sexuellement par Hulot alors qu’elle avait 16 ans en 1989. Elle allègue que Nicolas Hulot l’a forcée à lui faire une fellation. Autre plaignante, Cécile était contractuelle à l’ambassade de France à Moscou en 1998, où à l’âge de 23 ans, elle a été sollicitée pour aider l’équipe de production du populaire documentaire Ushuaïa de Hulot à débloquer du matériel de tournage coincé à la douane », a rapporté un confrère.

La victime dévoile qu’elle a été agressée par lui dans un taxi et qu’elle s’est défendue. Elles ne souhaitaient pas porter plainte, en raison de la notoriété de Nicolas Hulot. Par ailleurs, le magazine people Ici Paris a consacré un dossier sur l’x ministre de l’écologie et livre des nouvelles stupéfiantes à son égard.

Selon la publication, depuis l’éclatement de cette affaire très médiatisée, il s’est refugié en Bretagne. L’ami de longue date du journaliste, Patrick Poivre d’Arvor, également accusé d’agressions sexuelles et de viols par 23 femmes, auraient mené un jeu bien vicieux avec son compère. En effet, en se basant sur un système à point, les deux hommes s’étaient fixés comme objectif de « conquérir » le plus de femmes possibles…

Laisser un commentaire