Nicolas Sarkozy furax contre Emmanuel Macron : confidences explosives

0
190

Le mari de Carla Bruni ne serait pas remis des dernières législatives. Il ne décolèrerait pas contre le président de la République. 

Le 19 juin dernier, Emmanuel Macron a perdu la majorité absolue de l’Assemblée nationale. Les résultats du dernier scrutin n’étaient pas en sa faveur. Une défaite que Nicolas Sarkozy n’aurait toujours pas digéré. Ce dernier serait certain que cette débâcle aurait pu être évitée si le mari de Brigitte Macron avait suivi ses conseils, a rapporté Marianne dans son édition du 30 juin. 

Mais il semble que le président de la République ne se souci pas des griefs de son prédécesseur, qu’il n’aurait pas contacté au téléphone depuis la semaine du 20 juin. Car le principe veut que ce soit le président réélu qui appelle en premier, et non le contraire, explique la publication dans cette même parution. 

« Il (Nicolas Sarkozy, ndlr) n’a rien compris à la nomination de Borne et il est donc comme toute personne qui a le sentiment d’avoir eu raison et de ne pas avoir été écoutée », a confié un proche à l’hebdomadaire. Le mari de Carla Bruni avait conseillé à Emmanuel Macron de songer pour le poste de premier ministre à quelqu’un de droite comme Christine Lagarde.  

La colère de Nicolas Sarkozy ne serait pas prête de s’estomper, selon ce même proche. Au point où l’ancien chef de l’Etat s’en prendrait à tout le monde. « Elle n’a pas voulu de mon chèque, je l’ai envoyé pour renflouer les caisses du parti, qu’elle a ruiné », aurait-il dit au sujet de Valérie Pécresse, rapporte Marianne.

Les jeunes LR aussi tombent sous les coups de son agacement. Il les qualifie de « radicalisés ». « On était 300 il y a quinze ans, ils sont passés à 200, puis à 100 et, aujourd’hui, ils sont 60, qu’est-ce qu’ils veulent ? », lance-t-il face à ses proches. Mais celui contre qui il semble être le plus irrité, c’est Aurélien Pradié qu’il décrit comme « arrogant ». 

Ce dernier n’aurait, pour lui, « jamais rien gagné d’autre qu’une élection dans le lot ». « Quand tu n’as besoin de rien, demande à Larcher », dit-il de Gérard Larcher qui a déclaré le 21 juin dans Le Parisien que Nicolas Sarkozy a quitté sa famille. Concernant Emmanuel Macron, l’ancien président de la République affirmerait continuellement: « Macron n’écoute rien. Il n’a aucune vision, il ne se décide que quand il est au bord du fleuve ». 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici