Nikos Aliagas, ce récit stupéfiant révélé par sa mère concernant son départ de la Star Ac !

Invité d’Anne Roumanoff le 4 juin dernier, l’animateur a raconté comment sa mère l’a aidé à poursuivre l’aventure de la Star Academy.

Abonne-toi sur notre chaine youtube pour regarder nos vidéo merci

Malgré le talent qu’on lui connait, Nikos Aliagas a aussi connu son lot de critiques à la télévision, notamment lorsqu’il présentait la Star Academy, le programme qui a fait connaître plusieurs artistes comme Grégory Lemarchal, Jenifer ou encore Nolwenn Leroy, et qu’il a animé entre 2001 et 2008. Seulement, le succès n’a pas répondu présent tout de suite.

«Je n’avais pas de certitudes quand je suis arrivé à TF1, j’avais déjà dix, quinze ans de métier en tant que journaliste… et quand je suis arrivé ça ne marchait pas au début », a expliqué Nikos Aliagas le 4 juin sur Europe 1 dans l’émission d’Anne Roumanoff Ça fait du bien. Il a confié ensuite comment les critiques ont suivi durant cette époque. «Aujourd’hui, tu ne pourrais plus attaquer quelqu’un à travers les médias comme j’ai été attaqué à l’époque », affirme-t-il.

L’animateur prend alors la décision d’en parler à sa mère. «Elle s’en foutait que ça marche ou pas. Ce qu’elle voulait c’est que je sois heureux et que je sois cohérent », dit-il d’abord. Puis, imitant l’accent de cette dernière : «Donc je rentre, je me dis que je me suis planté, ca arrive, et elle me dit : « Oui, oui bien sûr, bien sûr, dors sur le canapé » puisque j’étais allé dans leur petit HLM du Xème, et au matin, elle me réveille vers cinq, six heures et me dit : « vient prendre un café ».

Sa mère ne mâche pas alors ses mots. « Puis elle me dit : « Écoute moi mon garçon, ton grand-père il a combattu le nazisme et le fascisme, il est rentré à pieds du front, il a mis quatre mois. On ne pouvait plus enlever les chaussures tellement le cuir était rentré dans la peau et l’os. Il n’a jamais pleuré, il ne s’est jamais plaint, et toi qui a à manger et un travail magnifique, tu te prends pour qui ? ».

Puis reprenant sa voix normale, l’animateur conclu : « Alors tu te lèves, tu finis ce que tu as commencé et arrête de te plaindre, tu n’avais qu’à pas y aller mon pote (…) C’est ça chez moi, il n’y a pas de baratin ! ». Avant de débarquer à TF1, Nikos Aliagas fût grand reporter pour Euronews. Mais le journaliste qui opère à la radio et à la télé a aussi une passion pour la photo.

Celle-ci existerait depuis son enfance, lorsque son père lui offrit un appareil photo. Entre 2012 et 2019, le compagnon de Tina Grigoriou a d’ailleurs réalisé plusieurs expositions. Mais toutes ces casquettes n’ont pas rendu moins palpitante son passage en 2001 de l’information au divertissement qui lui a permis d’accéder à la notoriété qui est la sienne aujourd’hui.

Written by Marion Dupond

Journaliste de formation, je suis passionnée par les nouvelles technologies et les réseaux sociaux ! Toujours connectée, je ne rate aucune des rumeurs les plus folles qui circulent sur le web.

Jade Hallyday, polémique, une photo hallucinante sur instagram …

Alessandra Sublet, sa bourde monumentale face à François Hollande !