Nikos Aliagas et Jean-Luc Reichmann dévastés – il perdent leur mentor …

0
582

Les deux animateurs phares de TF1, Nikos Aliagas et Jean Luc Reichmann ont été dévastés par la perte d’un être cher. Les deux confrères qui ne perdent jamais le sourire dans leurs émissions et qui transpirent la joie de vivre, font face à une situation particulièrement douloureuse. En effet, ils ont perdu leur ami, Etienne Mougeotte, qui était l’ex vice président de TF1.

Figure de presse, de radio et de télévision, Etienne Mougeotte est décédé ce jeudi à l’âge de 81 ans. Il avait été vice-président du groupe TF1 pendant près de 20 ans, et notamment à la tête de la rédaction. Pointer du doigt parfois pour son addiction à l’audition, il a déclaré récemment :  » le divorce entre les élites et le peuple : il y a toujours un monde entre l’immense majorité des gens qui regardent la télévision et ceux qui écrivent sur elle « .

Les journalistes du Figaro, dont il avait dirigé la rédaction de 2007 à 2012, ont souligné sa générosité, son professionnalisme, mais aussi son lien indéfectible pour l’ex président de la république, Nicolas Sarkozy qui n’avait laissé personne indifférent. Pendant la dernière campagne, qui était littéralement anti Hollande, la Une du Figaro avait titrée  » Une caricature ».

A l’époque, François Hollande avait refusé d’accorder des entretiens pour le Figaro, engendrant l’incompréhension et le désarroi des journalistes. Face à la polémique de l’époque, la réponse d’Etienne Mougeotte avait été sans équivoque. Il avait déclaré : « On n’est pas là pour faire chier Sarkozy, ceux qui ne sont pas contents peuvent aller travailler ailleurs ».

L’ex PDG venait d’un milieu modeste. Sa carrière a débuté en 1965 à Paris Normandie, avant de rejoindre France Inter en tant que reporter, puis correspondant à Beyrouth. Il rejoint Europe 1 en 1968 avant de passer à la télévision, puis à la Première chaîne de l’ORTF, puis brièvement à RTL, et revient sur Europe 1 en 1973, où il est rédacteur en chef puis directeur de l’information.

« Le tandem formé avec Patrick Le Lay, PDG de la chaîne, fait de TF1 une véritable machine à audiences. La chaîne s’est rapidement imposée comme le leader incontesté de la télévision en France – position qu’elle occupe toujours – et fait figure d’exception en Europe », a rapporté un confrère.

Laisser un commentaire