Nouvelles confidences CHOC de Najat Vallaud-Belkacem sur la « trahison » d’Emmanuel Macron envers François Hollande

0
151

L’année 2020 a été riche en émotions pour l’ex président de a république, François Hollande, qui a fait couler beaucoup d’encres ces dernières semaines. En effet, à en croire les derniers bruits de couloir, le couple formé par François Hollande et Julie Gayet serait au bord de l’implosion. Il faut dire que le confinement, aurait eu de lourdes répercussions sur relation, qui battait de l’aile depuis plusieurs mois, selon le magazine people Ici Paris.

En cette période très tendue, beaucoup de personnes tentent de passer le temps comme elles le peuvent. Quant à d’autres, la cohabitation avec l’autre partenaire reste très difficile. La promiscuité, le manque d’activité, les tensions liées au coronavirus dont on ignore la fin, amènent les couples à se disputer davantage et engendrent des tensions plus importantes qu’à l’accoutumée.

En effet, ces derniers mois, François Hollande n’a pas caché son attirance pour la célèbre danseuses Juliette Gernez. L’ex chef de l’Etat aurait envoyé de nombreux SMS, d’après le magazine people Closer. « Il la bombarderait de textos et de bons mots, insistant pour l’inviter à déjeuner ou à dîner », a indiqué l’hebdomadaire Voici, qui poursuit qu’il « aurait fait des pieds et des mains pour la revoir ».

Par ailleurs, une ancienne ministre a décidé de faire des confidences étonnantes sur la trahison d’Emmanuel Macron, envers François Hollande. En effet, Najat Vallaud-Belkacem n’a pas mâché ses mots envers celui qui est désormais le chef de l’Etat. Invitée de l’émission d’Anne Roumanoff « Ça fait du bien » sur Europe 1 ce jeudi 7 janvier, l’ex ministre a évoqué « les avertissements lancés dès 2014 à l’ex-président socialiste François Hollande concernant son ministre de l’Économie de l’époque ».

« J’ai récemment retrouvé des échanges que j’avais eu avec François Hollande. Je lui disais à l’époque que je sentais venir la trahison. (…) Je lui ai dit à plusieurs reprises. », a confié celle qui est désormais la  directrice générale de l’ONG One France. Avant de poursuivre : « En 2014, quand il est devenu ministre de l’Économie et que je devenais ministre de l’Éducation nationale, j’ai assez vite perçu qu’on n’avait pas vraiment les mêmes valeurs, ni la même sincérité. (…) Et donc que ça ne pouvait pas le faire ».

Aujourd’hui, elle déplore l’attitude du mari de Brigitte Macron. « Ce qui me frappe, c’est à quel point on oublie, dans notre débat public et dans notre commentaire public général, de dire que la trahison est quelque chose qui est moche. Je ne trouve pas que la trahison soit admirable. Je ne trouve pas que ce soit une audace. Si on veut convaincre les Français de la sincérité de ses engagements, ce serait bien de commencer par porter cette sincérité dans son propre parcours. (…) Ça pourrait être une nouvelle règle de la vie politique qui lui ferait vraiment beaucoup de bien ».

Résumé :

Le parcours d’Emmanuel Macron suscité des envies mais aussi beaucoup de jalousie. Une ancienne ministre n’a pas mâché ses mots à son encontre et est revenue sur ce qu’elle appelle une immense trahison envers l’ancien président de la république, François Hollande.

Laisser un commentaire