Nouvelles escroquerie : les conséquences sont dévastatrices

0
65

Avec la crise sanitaire, le nombre de hackers s’est multipliés et ils s’activent de plus en plus pour voler vos identifiants. 

La crise sanitaire et les confinements ont été une sorte de porte ouverte pour les pirates informatiques pour se faire plus de victimes. De nombreuses campagnes ont ainsi vu le jour dans le seul but de dérober des données et par conséquent de l’argent. Seulement, une méthode se developpe de plus en plus et fait d’énormes dégâts.

Il s’agit du Phishing, dit hameçonnage en français, à travers lequel la victime est attiré à mordre à l’haméçon grâce à un appât savamment concocté par les malfaiteurs. Cette technique intervient souvent à travers les mails ou les SMS que les pirates envoient à leurs proies, en se faisant passer pour des structures fiables comme une banque et parfois même Instagram.

La particularité de ces messages réside dans ces deux élements qui les composent en général: le sentiment d’urgence qu’il créé et un lien à suivre. C’est le cas par exemple de cette arnaque aux comptes Netflix qui affirmait que les informations de paiements n’étaient pas à ce jour et que le client risquait de perdre son compte. 

Un lien était ensuite mis à disposition pour entrer une nouvelle fois ses coordonnées bancaires. De cette manière, les malfaiteurs parviennent à récupérer vos informations bancaires et ont ainsi accès à vos comptes qu’ils peuvent alors vider. Désormais, ils s’attaquent aux utilisateurs d’Instagram. 

Ces hackers ont lancé une campagne visant à récupérer les identifiants Instagram de leurs cibles. Ils parviennent à duper les utisateurs de la plateforme à travers la copie de son style design. L’arnaque a été découverte au mois de juillet par Vade, une entreprise spécialisée dans la cybersécurité.  

Elle a découvert plus de 2000 mails envoyés par jour faisant croire qu’ils s’agissait de faire certifier son compte Instagram. Ce mail de phishing est impressionnant dans sa manière de reproduire l’identité graphique d’Instagram. Il n’y a pas une faute d’orthographe, le message est propre et compréhensible. Les malfaiteurs sont allés même jusqu’à animer la bannière avec le logo du groupe Meta ”, explique un expert de l’entreprise. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici