Olivier Gayat, ‘Familles nombreuses’, le jour où il a faillir rentrer en prison !

0
162

La célèbre émission, « Familles Nombreuses, la vie en XXL » connaît un succès fulgurant depuis son lancement sur TF1. Il faut dire que les audiences atteignent des sommets, malgré les saisons qui s’enchaînent. Les téléspectateurs plongent dans le quotidien des familles nombreuses et partagent avec elles, leurs peines, leur déceptions mais également les moments heureux de leur vie.

Depuis quelques mois, une famille tire son épingle du jeu. Il s’agit de la famille Gayat qui est très suivie par de très nombreux téléspectateurs. Leur quotidien est aussi très commenté sur les réseaux sociaux, où les fans ne manqueraient pour rien au monde leur aventures hors normes.

Récemment, c’est leur rémunération divulguée au grand jour, qui a fait couler beaucoup d’encres sur la toile. Une situation qui a poussé l’aînée de la famille, Olivia a brisé le silence sur ce sujet très sensible. « Ça va dépendre du nombre de posts qu’on a par mois, donc ça varie selon les mois. Mais si on peut donner une fourchette, ça va aller de minimum 5 000 euros à 15-20 000 euros par mois, juste en placements de produits. Après, on a une entreprise, donc ça ne rentre pas tout dans notre poche », a confié l’aînée de la fratrie de 9 enfants.

Avant de poursuivre : « Ce que le compte “famille Gayat” se fait en un mois, c’est ce qu’il se faisait avant en un an. Donc forcément, on a une opportunité comme ça, on ne va pas cracher dessus. La famille Gayat, avant je les aimais bien, ils étaient simples. Mais en fait, on est toujours simples. Oui, c’est très bien payé. Oui, ça peut paraître aberrant quand il y en a qui se lèvent le matin et qui se cassent le dos pour avoir des sommes un peu moins élevées que nous on peut avoir juste en faisant des placements. On comprend tout à fait les gens qui sont abasourdis par les sommes, parce que nous les premiers, on l’est. ».

Aujourd’hui, ils ont bien conscience de la chance qu’ils ont. « Même si c’est une grosse somme dans le mois, on divise parce que chacun a sa part. Les mineurs n’ont pas leur part complète mais on contribue en leur faisant des cadeaux. Mais les majeurs, chacun a sa part. Je pense que si les gens avaient cette opportunité-là, ils l’auraient fait aussi. ».

Par ailleurs, si aujourd’hui, le père Olivier est très heureux, il a avoué récemment que cela n’a pas été toujours le cas. Dans sa jeunesse, il a frôlé la prison, à cause des mauvaises fréquentations et de ses « nombreuses bêtises ». “Hello les amies… Comme vous le savez on a tous un passé clean ou pas.. Je remercie la vie chaque jour de ce qu’elle m’a apporté… J’ai évité le pire et cela je le dois en un premier temps à ma femme (@soukdavonegayat), et à mes enfants qui m’ont aidé à me reconstruire tous les jours que Dieu à fait.”, a confié l’heureux papa de 9 enfants.

Avant d’ajouter : « Quand j’ai eu 14-15 ans, j’ai mal tourné. J’ai connu des gardes à vue, j’ai commis des cambriolages, je suis tombé pour recel d’armes. Plutôt que d’aller en prison, je faisais des travaux d’intérêt général. Je ne pensais pas une seule seconde, un jour, me retrouver à aider et donner des conseils à ceux qui à l’époque auraient pu être des compagnons de cellule au final… ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici