Olivier Veran et Coralie Dubost ont rompu, ce choix du ministre qui a tout fait basculer …

0
1601

L’année dernière le magazine Closer évoquait déjà des troubles au sein de leur couple. Ce mois de mai, L’Obs a révélé qu’Olivier Veran et Coralie Dubost font désormais chemin à part.

Et le magazine Closer rapporte d’autres révélations sur le sujet. La publication affirme que le couple formé par le ministre de la Santé et sa compagne serait mal en fait depuis trois ans. «La gestion de la crise sanitaire, les confinements successifs et la pression au sommet de l’État ont peu à peu compliqué leur vie à deux », indique Closer dans sa parution du 27 mai.

Des brouilles auraient ainsi surgi entre le membre du gouvernement et la députée de l’Hérault. «Y aurait-il de l’eau (de mer) dans le gaz entre le ministre de la Santé et sa compagne », questionne la publication qui répond par l’affirmative. Dans une publication du 27 mai, le site Midi Libre a indiqué qu’Olivier Veran et Coralie Dubost se sont séparés « depuis plusieurs semaines ». La députée héraultaise aurait confirmé cette information.

Leur relation avait débuté en 2018. Si en intimité les deux personnalités publiques ne se verront plus, elles devraient cependant se retrouver dans le cadre de leurs responsabilités. Ce sera par exemple le cas le 7 juin prochain à l’Assemblée nationale dans le cadre du retour du projet de loi bioéthique et PMA pour toutes dont la députée est rapporteuse.

Ce mardi 25 mai, Olivier Veran a réagi à la campagne de dénigrement du vaccin Pfizer. La veille, plusieurs influenceurs spécialisés dans le domaine de la santé ont fait des révélations à ce sujet. Ils ont notamment indiqué avoir été sollicités par l’agence de communication Fazze pour diffamer le vaccin Pfizer contre un paiement.

Le propriétaire du compte « Et ça se dit médecin » a indiqué avoir reçu une proposition de « 2050 euros pour une story Instagram de 30 secondes ». Dans la vidéo, il devait déclarer que «le taux de mortalité parmi les personnes vaccinées par le vaccin Pfizer (était) presque trois fois supérieur à celui de la population vaccinée avec AstraZeneca».

«C’est minable, c’est dangereux, c’est irresponsable et ça ne marche pas», s’est irrité le ministre de la Santé sur BFM TV. « Les Français sont largement majoritaires à souhaiter le vaccinaujourd’hui et je ne crois pas que des velléités, qu’elles viennent de l’extérieur du pays ou d’ailleurs, visant à essayer de faire de la communication négative soient de nature à détourner les Français de la vaccination», assure-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici