Patrick Bruel, agace au plus haut point Laura Smet – une attitude qui bloque …

0
1010

Laura Smet a encore tapé du poing sur la table. Celle qui a toujours été très proche de son illustre père, Johnny Hallyday, risque d’être agacée au plus haut point par l’attitude du célèbre chanteur, Patrick Bruel. Ce dernier a rendu un hommage au taulier, décédé il y a tout juste quatre ans, des suites d’un long combat contre un cancer des poumons.

Très actif sur les réseaux sociaux, Patrick Bruel a diffusé une photo dans laquelle on le retrouve aux côtés de Johnny Hallyday. En légende de ce cliché, l’artiste émérite a écrit : « Tu nous manques tellement … ». Un commentaire qui a engendré de nombreuses réactions de la part des internautes, visiblement touché par ce geste.

Toutefois, il est fort probable que Laura Smet n’apprécie guère l’attitude de Patrick Bruel, qu’elle ne porte visiblement pas dans son coeur. Les tensions ont commencé en 2010, lorsque Johnny Hallyday était hospitalisé à Los Angeles concernant son hernie discale. Alors qu’elle était rentrée dans la chambre pour soutenir son père, Laura Smet étai tombée nez à nez avec Nikos Aliagas et Patrick Bruel, filmant son père dans un état très affaibli.

«J’ai trouvé indécente, pour ne pas dire immonde, l’attitude de Patrick Bruel et de Nikos Aliagas. Ni l’un ni l’autre ne sont des amis de ma famille. Venir dans un hôpital pour se montrer à la télé, c’est n’importe quoi. (…) Quand je suis entrée dans la chambre d’hôpital, une pièce de 3 mètres carrés, où mon père était dans un coma artificiel avec des tubes partout, Bruel et Aliagas étaient là.», avait-elle annoncé à nos confrères de Paris Match.

Avant de poursuivre : « Heureusement, David –c’est un mec ! – a viré tout le monde. Ils n’avaient rien à faire ici . Après coup, mon père était furieux contre ces intrus ». Laura Smet n’a pas mâché ses mots contre sa belle-mère Laeticia Hallyday, qui multiplie récemment les hommages en l’honneur de son défunt mari.

« Il n’y aura jamais de paix possible. A partir du moment où elle a franchi la ligne qui est de nous empêcher de dire au revoir à notre père. J’étais avec ma mère ce jour-là. On a attendu quatre heures dans le salon pour qu’on puisse dire au revoir à mon père », a-t-elle indiqué.

Laisser un commentaire