Patrick Bruel agace Clémence, très maladroit sur son ex femme …

0
482

Depuis quelques semaines, le célèbre chanteur et comédien, Patrick Bruel fait l’objet de surprenantes rumeurs. Alors que l’on pensait qu’il filait le parfait amour avec sa nouvelle concubine, Clémence, une jeune femme de 28 ans, la réalité est tout autre. Et pour cause, à en croire, les derniers bruts de couloir, les tourtereaux qui se sont rencontrés il y a un plus de trois ans, souvent faire face à des tensions dans leur couple.

Un couple sous haute tension

Selon le magazine people Ici Paris, ce n’est pas la différence d’âge de plus de trente ans qui aurait engendré un fossé en très eux, mais les confinements à répétition. Il faut dire que beaucoup de couple n’ont pas pu faire faire face à cette épreuve du confinement, qui a mis à mal de nombreuses relations à travers le monde. Lire aussi : Patrick Bruel se rend à Los Angeles avec Clémence – leur jardin secret qui…

En cette période très tendue, beaucoup de personnes ont tenté de passer le temps comme elles le pouvaient. Quant à d’autres, la cohabitation avec l’autre partenaire a été très difficile. La promiscuité, le manque d’activité, les tensions liées au coronavirus dont on ignorait la fin, ont amené les couples à se disputer davantage et ont engendré des tensions plus importantes qu’à l’accoutumée.

Des propos qui ne passent pas

Selon nos confrères de Closer, qui ont consacré un dossier sur Patrick Bruel, la raison est tout autre .. En effet, Clémence serait particulièrement agacé par la complicité de son compagnon avec son ex femme et mère de ses deux fils, Amanda Sthers. D’ailleurs, ce dernier a récemment évoqué la mère de ses enfants et a été particulièrement élogieux à son égard. Voir aussi : Patrick Bruel accro à Clémence : heureux événement à venir …

Ses fils, sa raison de vivre

 « Quand est arrivée la question du départ aux États-Unis, c’était une décision collective. J’y ai passé beaucoup de temps et j’y passe toujours beaucoup de temps. Avec leur mère, il y a eu constamment une entente extraordinaire, la volonté d’une éducation commune. Il n’y a pas une seule fois où une grande décision n’a pas été prise sans qu’on se consulte tous les deux, je suis très présent à leurs côtés », a-t-il confié avec beaucoup d’émotions. Regarder plus : Patrick Bruel : ces « places données » qui ont failli tuer ses fils !

Avant de poursuivre : « Oscar est en troisième année de médecine à l’université aux États-Unis. Léon est en terminale. La musique est très présente dans leur vie : ils jouent de la guitare, ils chantent… Ce n’était pas si évidemment que ça ! ». Ils espèrent, en secret, qu’ils suivent un jour son chemin …

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici