Patrick Bruel, confidences sur la femme qui n’a jamais quitté son cœur …

0
673

Patrick Bruel a fait couler beaucoup d’encre ces derniers temps

Le célèbre chanteur Patrick Bruel a fait couler beaucoup d’encre ces derniers temps. Et pour cause, selon la publication, Ici Paris, il y aurait de l’eau dans le gaz, avec sa compagne Clémence, âgée de 28 ans. Selon l’hebdomadaire, les nombreux confinements auraient creusé un fossé entre eux. Les 30 ans d’écart au sein du couple se seraient fait ressentir pendant ces périodes de restrictions.

Patrick Bruel

En cette période très tendue, beaucoup de personnes tentent de passer le temps comme elles le peuvent. Quant à d’autres, la cohabitation avec l’autre partenaire reste très difficile. La promiscuité, le manque d’activité, les tensions liées au coronavirus dont on ignore la fin, amènent les couples à se disputer davantage et engendrent des tensions plus importantes qu’à l’accoutumée.

Patrick Bruel est resté très discret sur les éventuels tensions dans son couple

Bien qu’il soit très actif sur les réseaux sociaux, Patrick Bruel est resté très discret sur les éventuels tensions dans son couple. Récemment son ami Eric Jean Jean a fait documentaire sur la star, qui sera diffusé prochainement sur W9. A travers ce reportage, on y apprend qui est la femme la plus importante de sa vie… Il s’agit de sa mère.

Patrick Bruel

« J’aurais sans doute aimé qu’on échange plus quand j’étais ado. Jusque dans les années 1990, nous n’avions que des contacts sporadiques », a-t-il confié au sujet de son père, qui a été le grand absent de sa vie. Aujourd’hui, il tente de ne pas reproduire la même erreurs avec ses fils Léon et Oscar.

« Ma mère m’accompagnait sur ma tournée d’été. Le jour du concert, nous prenons le temps d’aller déjeuner […] nous passons le repas à parler de mon père, à qui je n’avais pas adressé la parole depuis six ans. Quand nous remontons dans la voiture, mon équipe m’appelle : ‘Ton père se présente à l’entrée. Que fait-on ?’ Un membre de mon staff, heureusement, le connaissait. Ma mère a cru que c’était un coup monté. » , a-t-il indiqué.  

Patrick Bruel

Mon Dieu, il n’avait que 20 ans…

Avant de poursuivre : « Nous avons fini par avoir la grande discussion, en 2003, quand j’ai su que j’allais devenir père. Je ne voulais pas mettre au monde un enfant avec ce fardeau-là. Et puis je me suis dit : ‘Mon Dieu, il n’avait que 20 ans…’ Aujourd’hui, il vit près de Saint-Etienne, et nous avons une vraie relation. Mes enfants sont ravis de voir leur grand-père. Et moi je regarde ça avec tendresse. »

Récemment, il s’est mis à la culture de vin, un rosé baptisé Augusta, en hommage à sa mère. « Nous avons fini par avoir la grande discussion, en 2003, quand j’ai su que j’allais devenir père. Je ne voulais pas mettre au monde un enfant avec ce fardeau-là. Et puis je me suis dit : ‘Mon Dieu, il n’avait que 20 ans…’ Aujourd’hui, il vit près de Saint-Etienne, et nous avons une vraie relation. Mes enfants sont ravis de voir leur grand-père. Et moi je regarde ça avec tendresse », a-t-il confié.

Avant de souligner : « Pour savoir ce qui peut se passer avec le vin il faut attendre. Rendez-vous dans dix ans, dans quinze ans, dans vingt ans, je ne sais pas quand. » 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici