Patrick Bruel dans la tourmente – son nom cité dans le scandale ORPEA

0
446

Patrick Bruel est une figue emblématique de la chanson et de la comédie française. Le père de deux garçons atteint une notoriété au sommet et chacun de ses albums se vendent, à chaque fois comme des petits pains. Mais il y a quelques mois, le célèbre acteur a connue une situation particulièrement éprouvante, qui l’a marqué à vie.

Alors que le mouvement ‘Me Too’ bat son plein et que les langues se délient, Patrick Bruel a été au centre d’une énorme scandale, qui a ébranlé sa carrière. Un groupe de masseuses professionnelles ont accusé l’artiste émérite d’agressions sexuelles. Après une mise en examen et une enquête minutieuse, le chanteur s’en est sorti indemne, puisque le dossier a été classé sans suite.

Depuis, le père de famille tente de se faire discret et n’accorde que rarement d’interview sur sa vie personnelle. Récemment, le magazine people a consacré un dossier sur la star et livre des nouvelles peu réjouissantes à son sujet. Selon la publication, son couple avec Clémence 27 ans, battrait de l’aile depuis le dernier confinement. Ces périodes de restrictions auraient engendré un fossé au sein du couple.

En cette période très tendue, beaucoup de personnes tentent de passer le temps comme elles le peuvent. Quant à d’autres, la cohabitation avec l’autre partenaire reste très difficile. La promiscuité, le manque d’activité, les tensions liées au coronavirus dont on ignore la fin, amènent les couples à se disputer davantage et engendrent des tensions plus importantes qu’à l’accoutumée.

Par ailleurs, c’est également un autre scandale qui touche de plein fouet Patrick Bruel. Son nom a été récemment cité dans le scandale des EHPAD Orpea, qui sont accusés de maltraitance envers leurs résidents. C’est le livre ‘Les fossoyeurs’, qui a fait des révélations explosives sur les conditions de vie des personnes âgées au sein de ses EHPAD. Malheureusement, le constant est plus qu’alarmant.

Ainsi, à travers cet ouvrage aux révélations stupéfiantes, on y apprend que les dirigeant d’ORPEA bénéficiaient de séjours dans les hôtels de luxes, qui étaient destinés également au cadre de l’entreprise. Pour animer les séminaires, Patrick Bruel aurait été payé pour pousser la chansonnette. Selon la publication France Dimanche, « certains dirigeants sont accusés de malversations et de détournement de fonds de la société ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici