Patrick Juvet, son calvaire dévoilé au grand jour par son ami Nicoletta

0
126

Patrick Juvet, sa descente aux enfers évoquée par son entourage

Il y a quelques jours, nos confrères de Paris Première ont eu l’occasion de consacrer un dossier sur une star emblématique de la chanson française, qui a marqué les esprits aves ses titres exceptionnels. En effet, Patrick Juvet, était à l’honneur. L’occasion pour ses amis de faires des confidences renversantes sur ses succès, mais également sur sa facette la plus sombre…

PATRICK JUVET – ENREGISTREMENT DE L’EMISSION « VIVEMENT DIMANCHE » SPECIALE AGE TENDRE ET TETE DE BOIS – DIFFUSEE LE 27/02/2011

A cet égard, la chanteuse Nicoletta n’a pas mâché ses mots envers son ami. La star est revenue sur l’enfer auquel il a été confronté durant de nombreuses années. L’artiste émérite, a malheureusement dû faire face durant de longues années à de nombreuses addictions, auxquelles il ne s’est jamais vraiment détaché.

Patrick Juvet ne pouvait plus se passer de ses « cachets », alcool et discothèque au quotidien. La star a rendu son dernier souffle en Avril 2021. Ce dernier souffrait d’une terrible dépression. Récemment, c’est sa sœur qui est revenu sur sa longue descente aux enfers. Il était devenu plus que l’ombre de lui même les dernières semaines avant de mourir.

Récemment, sa sœur Nancy s’est confié en toute transparence à nos confrères de Gala et a révélé que Patrick Juvet « ne supportait plus de se voir dans le miroir et qu’il vivait mal le fait de vieillir ». Son amie de longue date Nicoletta a également fait des révélations étonnantes à son égard.

« L’Amérique, il faut y être préparé surtout quand on a fait un tube de club. Ça te fait beaucoup aller dans les clubs. Tu te perds quand même, ce n’est pas une vie intéressante.  Il a fait un peu n’importe quoi. Il n’y avait personne pour le retenir. Il sortait très tard, il sortait toutes les nuits… Il a pris des choses plus pénibles  », a-t-elle indiqué. Rappelons que le chanteur avait posé ses valises à New York dans les années 70.

Avant de poursuivre : « Il a pris des cachets, il buvait par-dessus. Ça met dans un drôle d’état »… D’ailleurs, ces addictions n’étaient un secret pour personne, puisque l’artiste lui même avait évoqué en 2016 ses dépendances auprès des médias. « Quand on commence à trembler dès le réveil, à avoir besoin d’une bière ou n’importe quelle boisson alcoolisée pour que ça passe, on a le choix entre continuer et sombrer ou se soigner et vivre », avait-il révélé avec beaucoup d’émotions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici