Patrick Juvet, une succession sous haute tension …

0
14

« Je l’ai eu au téléphone il y a trois jours, je l’avais trouvé bien », avait annoncé, il y a trois mois Yann Ydoux à l’ AFP , après avoir révélé la mort de Patrick Juvet. Retrouvé mort au sein de son appartement barcelonais, la star vivait seul depuis plusieurs années. L’artiste avait eu un véritable coup de coeur pour la ville de Barcelona, dans laquelle il avait décidé de poser ses valises depuis plusieurs décennies.

Depuis, il avait vécu de nombreuses histoire d’amour là-bas. Même s’il vivait seul, Patrick Juvet donnait régulièrement de ses nouvelles à ses proches, et notamment son agent. Alors qu’il n’avait pas répondu au téléphone depuis deux jours, Yann Ydoux a décidé de renvoyer des amis chez lui .

« J’ai donc appelé des amis qui se sont rendus directement chez lui pour voir ce qu’il y avait là.. On a dû appeler les serruriers car il ne répondait plus depuis deux jours », a annoncé Yann Ydoux, au moment de sa disparition, lors d’une interview accordée à  Morandini Live sur CNews.

Avant de poursuivre : « Il y aura une autopsie . Mais sa mort semble naturelle. Patrick était une personne très sensible. Il avait des hauts et des bas et souffrait d’une dépendance à l’alcool . La mort de son frère il y a deux ans l’avait beaucoup affecté ».

Par ailleurs, récemment le magazine people Gala a consacré un dossier sur le chanteur et livre des nouvelles étonnantes à son sujet. En effet, son testament est aujourd’hui au centre de toutes les interrogations. D’autant plus que Patrick Juvet n’avait pas d’enfants et changeait d’héritiers au gré de ses envies …

« Il a longtemps refusé de rédiger un testament. » a indiqué son agent, pour des raisons de superstitions. Mais l’artiste émérite a fini par « décidé il y a quelques années à aller chez le notaire ». Le choix des héritiers a toujours été problématique pour l’artiste, décédé d’une crise cardiaque.

« Il changeait d’héritiers selon ses humeurs : un jour, les enfants défavorisés ; un autre, sa sœur ou un ami », a révélé son agent lors d’un entretien accordé à Paris Match. En 2010, Patrick Juvet avait fait des confidences à ce sujet.  « Je n’ai pas fait de testament, mais j’aimerais léguer tout mon argent aux enfants défavorisés », avait-il indiqué.

Avant de poursuivre : « J’ai déjà prévu que la fille de ma sœur sera en charge de la succession et des droits d’auteur… Je souhaite aussi que ma maison au Brésil devienne un lieu de vacances aux enfants qui ne peuvent pas s’en offrir »,

Laisser un commentaire