Patrick Poivre d’Arvor nouveau viol : une jeune femme livre une vérité effroyable !

0
637

Le célèbre journaliste, Patrick Poivre d’Arvor est désormais dans de sales draps. Tout a commencé avec l’écrivaine, Florence Porcel qui l’accusait en début d’année d’agressions sexuelles. Une plainte qui a été classée sans suite, mais qui a permis à 22 autres femmes à briser le silence. En effet, aujourd’hui, c’est un groupe de femmes qui lèvent le voile sur le calvaire auxquelles elles ont dû faire face à cause de celui que l’on surnomme PPDA.

Face à l4ampleur du scandale, l’ex mari de Claire Chazal a brisé le silence dans l’émission Quotidien animée par Yann Barthès sur TMC.« Il n’y a jamais eu aucune forme d’emprise, ni a fortiori de contrainte. Les écrits de Madame Florence Porcel que j’ai conservés, pour la plupart postérieurs à ses accusations, le prouveront amplement (…). De toute ma vie je n’ai jamais obligé quiconque à une relation sentimentale, ni bien évidemment à une relation sexuelle. », a -t-il annoncé

Avant de souligner : « J’entretenais jusqu’alors avec elle des relations confraternelles et partageais son goût pour la littérature. Plusieurs fois, je l’ai soutenue lorsqu’elle publiait des livres ou lors de ses démêlés avec des journalistes. Pour moi, la défense de la cause des femmes a toujours été un sujet de première importance. Je vis donc très douloureusement ces attaques. Et ma famille comme mes proches les jugent insupportables ».

Pourtant, aujourd’hui c’est une nouvelle femme qui a porté plainte contre l’ex pape du JT de TF1 et fait des confidences effroyables au sujet du journaliste. J’ai suivi Poivre, bêtement, comme une bête qui va à l’abattoir », a confié Laure Eude, âgée de 23 ans au moment du drame.

Alors qui lui propose de boire un verre dans un hôtel prestigieux de Cannes, il lui propose de le suivre dans sa chambre pour aborder les détails de son nouveau livre. Arrivé dans son sanctuaire, il « son sexe qu’il frotte contre son lit », confie la plaignante, qui lui aurait déclaré : « Non, je ne suis pas là pour ça. Je vous rencontre dans la perspective d’obtenir un stage. Ma future belle-mère a acheté votre dernier livre. Vous donnez l’image d’un homme romantique. Pourquoi vous conduisez-vous comme ça ? ».

Laure Eude se serait retrouvée « allongée sans culotte et sans pantalon » dans le lit de PPDA. C’est à ce moment là que son calvaire commence. « J’ai le sentiment de me liquéfier pendant qui me pénètre sans préservatif. Mon corps est là, et je suis ailleurs », a-t-elle poursuivi. Une enquête a été ouverte et a été confiée à la BRDP, brigade de répression de la délinquance contre la personne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici