Patrick Poivre d’Arvor publie la dernière photo de sa fille avant sa mort

0
385

Le confinement a été une période compliquée pour bon nombre de personnes, mais elle a aussi été une période complètement horrible pour une bonne partie des français qui ne l’a pas supporté. 

Attention, quand on parle ici de ne pas supporter, ce n’est pas juste ne plus en pouvoir, c’est réellement être mal psychiquement parlant à cause de ce confinement et cela s’est rapidement confirmé dans les semaines suivantes. 

Demandez à n’importe quel psychiatre ou psychologue et il vous expliquera que le nombre de consultations a complètement explosé depuis la fin du premier confinement, celui-ci ayant fait ressortir tout un tas de choses. 

Être seul avec soi-même, c’est bon de temps en temps pour faire une introspection nécessaire, mais se retrouver complètement seul pendant une longue période peut devenir complètement délétère. 

Il suffit pour cela de voir comment les personnes en maison de retraite ont subi le confinement à tel point que lors du deuxième qui vient tout juste de se finir, il était encore possible d’aller les voir. 

Une photo très émouvante

Malheureusement, cette tristesse et cette dépression peuvent avoir des effets terribles et parfois même nos proches en souffrent sans que nous soyons pour autant au courant ce qui rend les choses encore plus compliquées quand ils passent à l’acte. 

Cette terrible douleur, Patrick Poivre d’Arvor, le célèbre journaliste qui a représenté pendant des années le journal télévisé de TF1 l’a connue il y a quelques années de cela quand il a perdu sa fille. 

En effet, alors qu’elle n’est âgée que de 19 ans, elle se jettera sous une rame de métro en 1995. Un geste qui marquera à jamais Patrick Poivre d’Arvor à jamais. Il lui a d’ailleurs rendu hommage il y a quelques jours. 

Ce 11 décembre, Solenn Poivre d’Arvor aurait dû fêter ses 45 ans, un jour forcément particulier pour toute sa famille. Toutefois, le journaliste indique que cette mort aura permis l’ouverture d’une maison des adolescents à son nom à l’hôpital Cochin de Paris. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici