Philippe Bouvard, au fond du trou, il vit un calvaire !

0
248

Ces derniers mois ont été particulièrement difficiles pour le célèbre animateur de RTL, Philippe Bouvard , qui a accumulé les situations éprouvantes, au point qu’il pensait qu’il n’allait pas s’en sortir. Récemment, il a accepté de se livrer sur les expériences terribles auxquelles il a été confronté.

Le magazine people France Dimanche a consacré dans sa dernière édition un dossier sur Philippe Bouvard et livre des nouvelles très préoccupantes à son sujet. « En ce moment, je reviens à l’écriture, bien que, ma vue ayant baissé et ne contrôlant plus suffisamment mon graphisme, je ne sois plus capable d’écrire. Je suis contraint de dicter… », a-t-il annoncé récemment, lors de son passage dans je journal de France 2, présentée par Laurent Delahousse.

Un véritable calvaire pour l’écrivain dans l’âme, dont l’écriture reste une passion qu’il anime depuis toujours. De plus, le célèbre animateur ne s’est jamais remis de la fin douloureuse de son émission emblématique ‘Les Grosses Têtes ! », à laquelle il était extrêmement attaché. Il faut dire qu’il a animé ce programme pendant presque quatre décennies. Un arrêt brutal dont il ne s’est jamais vraiment remis.

A la fin de cette célèbre émission, Philippe Bouvard était passé chez son principal concurrent, Europe 1 et travaillait pour Laurent Ruquier. Récemment, il a avoué que ce dernier lui a fait vivre un cauchemar, qu’il n’aurait jamais imaginé vivre un jour. Une situation qui était devenue intenable pour lui et qui a eu de lourdes répercussions sur son moral.

« Cela ne s’est pas bien passé… [Ruquier] pensait que ma carrière était terminée, il se réjouissait que je ne lui fasse plus concurrence ! Il voulait un peu se venger – c’est comme ça que je l’interprète – de ces années où il m’avait couru après sans jamais me rattraper. Il ne disait pas des méchancetés à l’antenne, mais il coupait systématiquement ce que j’avais dit ! », a-t-il confié sur le site Télépro ce 1er décembre.

Avant de poursuivre : « Vous savez, l’audiovisuel n’est pas l’école de la bonté. ‘ai cru pendant longtemps que le succès vous protégeait. Or, il vous protège un temps, mais si on dépasse ce temps, il peut vous être défavorable ! Il y a beaucoup de gens qui ont envie de vous remplacer ! » 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici