Accueil people Philippe Etchebest : furax, il atomise le chef de l’Etat et son...

Philippe Etchebest : furax, il atomise le chef de l’Etat et son ministre de la Santé !

0
234

Cette année 2020 et la pandémie de Coronavirus que nous avons dû subir ont eu de lourdes conséquences et ici, on ne va pas seulement parler des conséquences sur la santé, mais aussi de celles sur l’économie. 

Pendant de très nombreux mois, il a été indiqué à plusieurs commerces dits non essentiels qu’il était interdit d’ouvrir, car cette ouverture allait faire que l’épidémie de Coronavirus flambe dans notre pays. 

Mais si certains commerces ont eu l’autorisation d’ouvrir il y a déjà plus d’un mois, ce n’est absolument pas le cas de tous et certains d’entre eux attendent désespérément de pouvoir ouvrir de nouveau leurs portes. 

C’est par exemple le cas de trois types de commerces bien particulier et parmi eux, on retrouve les restaurants qui sont maintenant fermés depuis la fin octobre et qui ont dû sacrifier l’un des jours les plus productifs. 

Bien entendu, avec le premier de l’an, en général ces restaurants font un carton plein et doivent s’en priver cette année, quand bien même ils comprennent la raison c’est un crève-cœur pour toute la profession ! 

Il en veut au président 

Mais dans toute cette négativité, une date semble apparaître au loin comme une bouée de sauvetage pour tous les restaurateurs, celle du 20 janvier prochain où ils devaient avoir le droit d’ouvrir de nouveau. 

Oui, mais voilà, depuis quelques jours maintenant on le sait, ils n’auront pas cette autorisation, notamment à cause du nombre de cas de Coronavirus qui au lieu de diminuer, stagne, voir même grimpé dans certaines régions. 

Une perspective qui met en colère le chef Philippe Etchebest, véritable porte- parole de la profession depuis le début du premier confinement il y a une dizaine de mois de cela, même s’il s’attendait à cette décision. 

Il indique tout de même être en colère après le président de la République. Selon lui, il est trop laxiste avec les fêtes clandestines tout en maintenant l’interdiction, il devrait taper plus fort du poing sur la table ! 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici