Pierre Ménès, au fond du trou – il s’en prend violemment à ‘Hervé Mathoux et Nathalie Iannetta !

0
105

 Le célèbre expert Pierre Ménès, qui compte plus de 2,5 millions de followers sur Twitter, est accusé d’avoir agressé sexuellement sa collègue Marie Portolano, en août 2016. Le journaliste sportif est accusé d’avoir relevé la robe de sa collègue à la fin de l’épisode, hors antenne mais toujours devant un public de studio, avant de procéder à lui saisir les fesses.

L’employeur d’alors de Portolano et Ménès, Canal Plus, est désormais accusé d’avoir monté une partie d’un documentaire diffusé dimanche sur la station, intitulé « Je ne suis pas un salope »,  de Marie Portolano (« Je ne suis pas une « ), qui couvre le traitement négatif que les femmes journalistes et experts reçoivent dans le monde du football. 

Dans cette section supprimée, Pierre Ménès est accusé d’avoir agressé sexuellement deux collègues de travail. En 2016, le mouvement #MeToo n’avait pas encore décollé. Peu de temps après l’incident, Pierre Ménès est tombé très gravement malade et n’est pas apparu sur la chaîne de télévision pendant plusieurs mois.

La deuxième agression sexuelle que Pierre Ménès est accusé d’avoir commise remonte à 2011, dans le 100e épisode de Canal Football Club. Sur le plateau, le journaliste semble se demander ce qu’il doit faire pour fêter ça et dit avoir une idée : offrir des fleurs à la journaliste Isabelle Moreau. Il s’approche d’elle, un bouquet à la main, lui tend les fleurs et, à la surprise générale, l’embrasse longuement sur la bouche. Tout le monde sur le plateau rit. 

Récemment, le journaliste sportif a décidé de régler ses comptes, avec tous ceux qui lui avaient tourné le dos après avoir été accusé d’agressions se-xuelles envers deux femmes. « Je ne me voyais pas retravailler avec des gens qui m’ont tourné le dos au pire moment. J’ai trop de fierté, je n’aurais pas pu”, a-t-il confié au sujet d’Hervé Mathoux.

Avant de poursuivre : « Lui, il était là pour faire le beau quand j’étais malade, mais quand il a fallu sortir ses c… il n’y avait plus personne”. Il n’a pas épargné Nathalie Iannetta, qui est  la nouvelle directrice des sports de Radio France.

”[Elle] a fait son pamphlet dans Le Monde. Elle me dédouane sans le faire vraiment. Je n’oublierai jamais le coup de fil qu’elle m’a passé quand je me suis retrouvé au cœur du réacteur. Elle m’a dit: ‘démissionne, c’est ce que tu as de mieux à faire’. C’est la chose qui m’a fait le plus mal”, a-t-il révélé.

Laisser un commentaire