Pierre Ménès dans une position délicate, blagues limites, une journaliste de Canal plus le soutien

0
138

Depuis la diffusion du documentaire de Marie Portolano, le comportement de Pierre Ménès est vivement critiqué sur les réseaux sociaux. Plusieurs ont témoigné contre lui d’un comportement sexiste. Une journaliste dénonce même ses « blagues vaseuses ».

La sortie du documentaire Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste peut être assimilée à un râteau pris en plein visage par Pierre Ménès. Même si certains passages ont été coupés à la diffusion, sa réputation prend un coup. Dans ce film, Marie Portolano, ancienne collaboratrice dans l’émission Canal Football Club, dénonce l’attitude sexiste du consultant de Canal+.Les reproches à son sujet fusent. Il a  soulevé la jupe d’une journaliste qui pour se défendre l’a frappé au visage. Il y a aussi celles qu’il a embrassées par surprise ou de force, parfois en plein tournage. C’est le cas d’Isabelle Moreau et Francesca Antonietti. « Ces images sont scandaleuses aujourd’hui. Franchement quelque part je le mérite un peu. Je ne peux comprendre les insultes et les menaces de mort mais les critiques », a reconnu Pierre Ménès sur le plateau de TPMP ce 22 mars.

L’ancien joueur de l’Olympique de Marseille, Habib Heye, aurait lui aussi remarqué le comportement intriguant du chroniqueur du Canal Football Club envers la gent féminine. Il le lui aurait d’ailleurs « sévèrement reproché » et « le ton était monté très haut », a confié une source dans les colonnes du journal L’Equipe.

Mais si certaines des victimes du comportement déplorable de Pierre Ménès ont le courage de dénoncer, plusieurs autres, ainsi que des témoins, resteraient intimidés par sa notoriété. « C’est délicat, c’est un homme de pouvoir. Même en off, j’ai peur que lui et ses soutiens me connaissent et nuisent à ma carrière », a expliqué l’une des journalistes contactées.

Une autre, qui a accepté de témoigner, affirme que Pierre Ménès ne serait pas conscient de ses actes « Pierre, c’est un mec à l’ancienne. Il se croit entre co**lles et n’a pas les codes du nouveau monde, dont il refuse le changement. C’est son côté beauf. Il ne s’est même pas rendu compte que ses gestes étaient déplacés (…) C’est bien sûr inexcusable », a-t-elle dit. Selon une autre journaliste, Pierre Ménès aurait la réputation de « gros lourd ». « Il fait des blagues vaseuses et lourdingues, mais je n’ai pas eu de souci » indique-t-elle, tandis qu’une énième s’étonne du fait  que le comportement maladroit du journaliste n’ait aucune répercussion sur sa carrière : « Maintenant, quand on voit certaines choses qu’il a pu faire, c’est assez hallucinant de se dire qu’il est encore en place a l’heure actuelle ».

Laisser un commentaire