Pierre Ménès sorti du coma – confidence sur cette affaire pour le détruire. 

0
22

Pierre Ménès s’est confié dans les colonnes du Parisien concernant son état de santé. 

Le consultant sportif qui a passé trois semaines en réanimation, et est sorti depuis peu du coma, s’est exprimé auprès du quotidien Le Parisien au sujet de son état de santé. Mais Pierre Ménès est surtout revenu sur les ennuis judiciaires auxquels il est confronté, après des accusations d’agressions sexuelles. 

Et d’après lui, celles-ci trouveraient leur origine dans un complot visant à le nuire. « Mon médécin est convaincu que mon état de santé est directement lié à mes ennuis judiciaires », a déclaré le journaliste sportif, affirmant vouloir croire en autre chose qu’en une conspiration pensée contre sa personne. 

« J’aimerais que ça ne soit pas un complot pour me détruire, parce que je ne vois pas l’intérêt de s’attaquer à un homme comme moi, mais il y a un phénomène de mode », affirme Pierre Ménès qui se demande à qui cela peut bien profiter. « Je comprends l’opinion publique, avec l’accumulation de choses… Ca fait de moi un coupable idéal », dit-il. 

C’est accompagné de son avocat que le journaliste sportif a accordé au quotidien cet entretien. Son procès pour lequel il est accusé d’agression sexuelle a été reporté au 8 mars 2023. Pierre Ménès reconnait se comporter de façon peu ordinaire avec les femmes, en agissant à leur égard comme avec les hommes.

Il affirme toutefois, depuis qu’il a été victime de ces accusations, avoir révisé son comportement et adapté son humour. « Et il faut reconnaître qu’aujourd’hui, ça n’est plus possible. Il y a douze ans, ça passait crème », a affirmé l’ancien chroniqueur du Canal Football Club dont le procès à l’origine était prévu ce 8 juin. 

C’est en raison de son état de santé que l’audience a été renvoyée à mars 2023. Pour son avocat, Pierre Ménès « pourrait même décéder ». « Ca va aller de mal en pis. Ce report va porter préjudice à sa santé », a déclaré Me Arash Derambarsh. Le journaliste sportif doit être jugé pour des faits d’atteinte sexuelle et agression sexuelle. Des plaintes déposées par deux femmes dont il nie les accusations.  

Laisser un commentaire