Prince Harry humilié durant l’hommage à la reine – Un élément sur son uniforme lui fend le coeur

0
1499

Lors de la veillée organisée en l’honneur de la souveraine décédée, le prince Harry a pu être affecté par un détail sur sa tenue, comparé au prince William.

Le Sunday Times indique que bien que le prince Harry a obtenu l’autorisation de porter l’uniforme, ce serait avec une restriction. En effet, il n’arborait pas les initiales ER, dont la signification serait Elizabeth Regina, contrairement au prince William sur l’uniforme duquel elles étaient bien inscrites. 

De cette manière, le palais souhaitait sans doute souligner que le mari de Meghan Markle n’est plus au service de la Couronne. « Supprimer les initiales de sa grand-mère semble très intentionnel », a déclaré une source proche du duc de Sussex, qui aurait été grandement affecté par cette décision. 

Les gestes pour lui rappeler qu’il n’est plus un membre actif de la famille royale sont constamment posés depuis qu’il a fait le choix de renoncer à ses obligations protocolaires en janvier 2020, peu avant que surgisse la crise du covid-19. Le prince Harry et Meghan Markle n’auraient d’ailleurs pas été invités à une réception organisée à Buckingham Palace par le roi Charles III. 

Entre les deux fils particulièrement du nouveau souverain, les tensions demeurent. Même si dans le cadre des funérailles de leur grand-mère, la reine Elizabeth II, le prince William et le prince Harry font bonne figure. Le magazine Voici indique notamment que les deux frères n’ont échangé aucun regard, « serrant les mains des badauds chacun de leur côté, comme s’ils étaient toujours séparés par un océan ».  

« Les deux n’étaient pas au diapason », a affirmé la publication, soulignant que « la sérénité n’était pas au programme ». Le prince Harry, qui reste un membre de la famille royale, n’aurait cependant pas la confiance des siens. Ces derniers redoutent son autobiographie qui mettrait à mal la Couronne, particulièrement son père, le roi Charles. 

D’après Tom Bower, journaliste, « Harry insiste pour que son livre soit publié en novembre ». « Apparemment, les éditeurs ne sont pas trop certains, mais d’après l’auteur de Revenge: Meghan, Harry and the war between the Windsors, le prince Harry serait allé de sa menace. Il dit que s’ils ne publient pas, cela violerait un contrat », a-t-il révélé lors d’un entretien qu’il accordait à GB News.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici