Rappel important en France : ne consommez surtout pas ces glaces vendues dans votre supermarché !

0
1340

Rappel Conso a révélé un nouveau procédé de rappel. Sur son site, il fait état  du risque de consommer ces glaces. 

Une procédure de rappel est émise au sujets des bâtonnets de glace. Rappel Conso expliquait que plusieurs magasins Intermarché en ont vendu entre le 22 février et le 12 juillet. Il est déconseillé d’en consommer. Pourtant, durant cette période de forte chaleur, ces bâtonnets de glace s’écoulent très rapidement. 

D’après une information diffusée récemment par Rappel Conso, plusieurs de ces packs sont impropres à la consommation. En cause, le fait que des morceaux de bois détachés des bâtonnets qui servent à tenir les glaces se sont mixés à la crème. Les glaces dont il est question sont celles de la marque Adélie. 

Vendues en packs de 4 bâtonnets, seuls les magasins Intermarché en ont mis sur le marché. Le site de Rappel Conso indique que la procédure de rappel s’adresse à trois différents lots. Le premier identifié 040 22, a pour code-barres 3250392888428 et les produits qu’il contient ont pour date limite de consommation le 7 août 2024.

Dans le second lot, 104 22, le code-barres est 3250392888428 et la date limite de consommation des produits qu’il renferme est le 10 octobre 2024. Le troisième lot 167 22, avec pour code-barres 3250392888428, contient des produit dont la consommation est limitée au 12 décembre 2024.

Toutes les personnes ayant achété récemment des bâtonnets de glace doivent s’assurer si les produits en leur possession contiennent ou non ces références. Si tel est le cas, ils doivent être retourner au magasin ou être détruit. Dans le cas où les produits sont rapportés au magasin, les personnes pourront être remboursées.

Et pour obtenir plus d’informations à ce sujet, elles peuvent contacter le service consommateur. Plusieurs autres produits ont ces dernières semaines, à l’instar des glaces Adelie, été frappés de rappel. C’est notamment le cas du riz Basmati, contaminés à l’aflatoxine, ou encore les pâtes à lasagnes suite à une erreur d’étiquetage. 

Laisser un commentaire