Roselyne Bachelot malade – calvaire. Elle livre une vérité effroyable

0
724

La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a quitté l’hôpital où elle avait été admise pour des complications liées à Covid-19, a-t-on appris le jeudi 1er avril auprès de son entourage. « Elle a quitté l’hôpital, elle entre dans une période de convalescence » , a déclaré cette source à l’AFP. La ministre avait, en effet, contracté une forme sévère du virus, qui a fait des ravages sur son passage, depuis son apparition en novembre 2019.

Roselyne Bachelot, hospitalisée pour une contamination Covid-19, avait annoncé qu’elle était sous «oxygénothérapie renforcée». La ministre de 74 ans avait ressenti les premiers symptômes, le 20 mars «à la suite de symptômes respiratoires» , avant que son entourage n’annonce son hospitalisation mercredi 24. Le lendemain, Roselyne Bachelot avait annoncé sur son compte Twitter qu’elle suivait un traitement pour «oxygénothérapie améliorée» 

« Elle entre dans une période de convalescence  », avait déclaré son entourage, début avril. L’annonce de son hospitalisation avait eu lieu le 24 mars. La ministre de 74 ans a été particulièrement marquée par cette expérience éprouvante. D’ailleurs, après sa convalescence, elle a tenu à évoquer en toute transparence, le calvaire auquel elle avait été confrontée. Une situation qu’elle n’est pas prête d’oublier.

C’est sur le plateau de Léa Salamé, que Roselyne Bachelot a accepté de revenir sur sa contamination au Covid 19, qui a été très médiatisée. « J’ai encore des séquelles que j’essaie de surmonter. C’est sinusoïdal. Vous allez bien pendant trois ou quatre jours et vous croyez en être débarrassé mais la maladie revient après et il faudra plusieurs jours voire plusieurs mois pour en sortir », a-t-elle déclaré.

Avant de poursuivre : «  »Oui, j’ai eu peur de mourir, à un moment très précis. Je suis quelqu’un qui essaye d’apprivoiser la mort à tout moment. Tous les soirs je me dis que c’est peut-être le dernier soir mais là…Cette maladie est une saleté. l y a 2 millions de Français que l’on dit guéris mais qui ne retrouveront pas pour la plupart leur vie normale dans leur vie personnelle, professionnelle, dans leur vie sentimentale. Il faut le dire plus souvent. »

Par ailleurs, une autre ministre, celle du Travail, Elisabeth Borne, 59 ans, avait également été hospitalisée pendant quelques jours jusqu’au 24 mars. Contaminée par le variant sud-africain, Elisabeth Borne a également vécu une situation difficile «Tout votre corps se détraque, c’est terrible», a-t-elle révélé, encore très marquée par la maladie.

Laisser un commentaire