Sarah Knafo, en renfort – thérapeute envisagé pour Eric Zemmour

0
81

Durant un déplacement dans les Alpes-Maritimes, récemment, Christiane Taubira n’a pas mâché ses mots envers Éric Zemmour, qui ne « l’intéresse pas ». D’ailleurs, l’ex ministre de François Hollande refuse tout débat avec Éric Zemmour. L’ex garde des sceaux ne veut pas se focaliser sur son concurrent pas sur les désirs des français, selon ses propos.

 « Je ne suis pas thérapeute ! Je ne guéris pas les gens qui viennent publiquement expliquer leurs angoisses, leurs pathologies et leurs déchirements internes… Je n’ai pas les compétences pour ça », a-t-elle expliqué, précisant qu’elle préférait passer du temps à expliquer son programme pour cette nouvelle campagne.

D’ailleurs, son désir de se présenter à l’élection présidentielle, c’est « pour que ce pays cesse de se défaire, pour que la cohésion sociale cesse d’éclater, pour que ce pays cesse de se disloquer, pour que les gens ne morflent pas cinq ans de plus ». Aujourd’hui, elle est convaincue fera la différence face à un candidat condamnés à plusieurs reprises pour des propos racistes.

Lors de son passage dans l’émission ‘C à vous’, proposée sur France 5, a déclaré  « qu’en politique, [elle] ne crain[t] pas » et qu’elle « bataille ». « J’observe une vraie porosité entre l’extrême droite et la droite républicaine (…) Et s’il faut débattre avec Éric Zemmour, je le ferai, mais ça sera sans joie », a-t-elle poursuivi.

Quant à Eric Zemmour, il n’a pas encore commenté les propos de sa rivale Christiane Taubira, bien qu’il soit très actif sur les réseaux sociaux. Sur le plan personnel, il n’est toujours pas divorcé de son épouse Mylène. Il a récemment officialisé sa relation avec sa conseillère en communication Sarah Knafo, qui est enceinte. Cette dernière serait tombée sous le charme de sa personnalité et notamment de sa fragilité.

« C’est un homme à la fois volontaire, droit dans ses bottes, sûr de ses convictions, mais c’est aussi quelqu’un de très angoissé, inquiet de l’avenir et qui veut toujours bien faire. Il a une sorte d’angoisse métaphysique permanente, qui fait que j’avais peur pour lui. », a confié Patric Balkany.

Laisser un commentaire