Scandale Richard Berry, le point de vue stupéfiant de Michel Sardou

0
1030

Le célèbre acteur et réalisateur, Richard Berry a vu son monde s’écrouler il y a quelques mois. En effet, sa fille aînée, Coline Berry, qui a aujourd’hui 45 ans l’accuse d’inceste. Les faits auraient eu lieu durant son enfance, alors qu’elle était âgée entre 8 et 10 ans. Autant vous dire que cette révélation a eu l’effet d’une bombe dans la vie du comédien, qui ne s’attendait pas à un tel règlement de compte en public. Depuis, il ne cesse de clamer son innocence sur les réseaux sociaux.

Face à cette affaire, qui a eu de lourdes répercussions sur l’image de l’acteur, Richard Berry a fait le choix de briser le silence. « Je n’ai jamais eu de relations déplacées ou incestueuses (…) avec aucun de mes enfants », a-t-il confié. Avant d’ajouter :  » Pourquoi ma fille m’accuse-t-elle de gestes que je n’ai pas commis ? Au-delà de la peine immense et du choc que je ressens, il appartient à la justice d’établir les faits ».

Le 21 janvier 2021, Coline Berry a porté plainte contre son père Richard Berry pour « des faits de viols ou d’agressions sexuelles incestueux, et de corruption de mineure ». « Le père de la plaignante lui aurait alors proposé de jouer à l’orchestre avec ses organes sexuels et ceux de sa partenaire (pénis, seins), les deux adultes étant nus. (…) Mme Coline Berry aurait donc été contrainte d’apposer sa bouche sur le sexe de M. Berry, le tout en présence de l’autre enfant, et de manière répétée », peut-on lire sur la plainte.

Avant de poursuivre : « Je fais toute confiance aux services de police et de justice que j’ai saisis pour que la vérité soit faite sur ce que mon père a fait subir à l’enfant que j’étais et sur la violence qu’il continue à tenter d’exercer sur moi. Mon père essaie aujourd’hui encore de me confisquer la parole en s’attaquant cette fois à ma personne, à l’adulte, à la femme, à la mère de famille que je suis devenue et qu’il s’agit de détruire encore une fois ».

Par ailleurs, dans le cadre de la promotion de son nouveau livre, Michel Sardou est revenu sur le mouvement Me too, qui a permis à de nombreuses personnalités de briser le silence.  » Ces affaires de harcèlement et de viols sont lamentables, c’est normal de les dénoncer. D’un autre côté, si je demande à une actrice de venir lire ma pièce de théâtre à 2 heures du matin dans ma chambre, j’espère qu’elle aura l’intelligence de m’envoyer balader », « -t-il confié.

Avant de poursuivre :  » Mais je me méfie terriblement des réseaux sociaux, où tout le monde se sent autorisé à affirmer n’importe quoi, à accuser n’importe qui. Autrefois, il y avait un corbeau par village, aujourd’hui, il y en a mille par rue. On ne devrait pas pouvoir se cacher derrière l’anonymat ».

Laisser un commentaire